AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Kyreshorl Venterra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Kyreshorl Venterra   Mar 11 Nov 2014, 11:56


Personnage


Sexe : Feminin
Race : Asari
Âge : Jamais énoncé mais semble avoir dans les 650 ans.
Faction : Elle est indépendante pour l'instant
Poste / Grade : Ardat-Yakshi
Parenté : Oubliée
Situation maritale : Célibataire libertine
Planète d'origine : Omega


Histoire


Bas quartiers d'Omega, entre le 16e et le 17e Siecle.

C'est dans le même sombre et étrange lieu que Kyreshorl  et ses 2 sœurs ainées ont été éduqués car leurs parents disparus depuis un jeune âge elles avaient étés recueillis par un groupe mercenaire indépendant.
Là-bas ce sont les hommes qui dominent mais l'intense et violente éducation militaire la rendit indifférente à ce détail, elle se moquait de qui dominait ou non du moment qu’aucun male ne s’approche trop près d’elle.  

Kyreshorl dès sa naissance montrait une sérieuse maitrise de la biotique, ce qu'elle se faisait un plaisir de démontrer à ses camarades trop mal éduqués ou trop collants, pas car elle aimait leur faire mal, ou pas seulement, mais surtout à cause de son aversion pour les males qui tentes de faire les malins avec elle ou la séduire. En vérité ce que Kyreshorl appréciai vraiment malgré son très jeune âge, était de pratiquer l’ostéopathie, elle connais presque parfaitement les corps humains, asaris, turiens, butariens, volus et même quariens malgré leur combinaison, sa seconde passion étant les arts martiaux et self défense ainsi que d’autres activités comme améliorer encore et encore ses capacités aux armes de jet et à la discrétion.

Souvent, la nuit elle s'évadait à l'extérieur de « l’orphelinat » afin d'apprécier l’animation constante d’Omega. Le fanatisme à la violence dont elle faisait preuve la rendit obsédée par son envie de puissance, Ainsi chaque nuit elle passait son temps à escalader, passer dans des endroits particulièrement étroits le plus vite possible et sans bruit, suivre et épier les veilleurs de nuits dans l'ombre la plus totale.
Elle apprenait à s'étirer chaque jours pendant des heures durant pour améliorer sa souplesse..
La journée elle demandait à ses sœurs bien plus expérimentées de l'entrainer à ses réflexes, et elle s’efforçait à esquiver et désarmer celles-ci à main nue. Puis ils se battaient sans armes et souvent yeux bandés, ou dans l’eau ou encore dans des lieux très restreint ou confinés. Le cycle recommençait ainsi la nuit avec la même obsession et dans le même secret.
Mais cet entrainement était bien plus difficile qu'elle ne l'imaginait, depuis petite quand elle rentrait tard, ses états de transe dues à la fatigue se multipliaient à tel point qu'elle en avait des douleurs sur tout le corps dont elle ne connaissait pas l'origine.

Régulièrement, en pleine nuit elle traversait telle une ombre, le sombre bâtiment sans faire le moindre bruit et se rendait sur le toit pour se lancer dans la contemplation de la solitude et autre réflexions sur le jour où elle s’enfuirait de cet endroit...


Quelques années plus tard proche des années 1700


La sombre découverte.

La douleur qui lui brule le cœur était de loin la plus désagréable des tortures qu’elle n’eut jamais enduré, son corps tremblait telle une feuille chassée par un vent glacial annonçant l’hiver.
Son cœur rocailleux qui avait su au fil du temps fendre et briser les écailles de sa carapace, afin de germer sur une graine nourrie par un sentiment d’amour, et s’épanouir en un fragile arbuste aux feuilles naissantes alimentées par les sentiments positifs que Kyreshorl avait difficilement laissé fleurir en elle.
Ce cœur fragile, et pourtant si jeune, d'une extrême simplicité venait d’être réduit en cendres. L’arbre faible et sans défenses se disloque et tombe en fumée, la dernière feuille est tombée. Les mots qui ricochent, l’incurable ennui que verse ma présence et mes baisers. Tout proche de l’interlocuteur et pourtant loin, l’esprit ailleurs, comme en un voyage non contrôlé, je suis là, présente physiquement, mais absente, le regard perdu dans le sien.
Elle ne viendra pas le soir vaincre mon corps si fort et si fragile, la bête en qui vont les péchés d’un peuple et les ténèbres des méfaits passés, ni caresser mon visage d’une noirceur impure sous l’incurable ennui que verse ma présence et mes baisers.. Je suis une Ardat-Yakshi.

Depuis sa première victime, Kyre se rendit compte de certains changements, par exemple l’appréciation de la musique, chose qu’elle ne comprenait pas autant que sa défunte partenaire, elle avait en somme appris des choses via la fusion conventionnelle des systèmes nerveux malgré le fait qu’elle l’avait tuée.
S’installa alors un cycle pervers et secret dans sa petite vie, effectuer son travail de mercenaire pour les dirigeants de l’orphelinat le jour et de temps à autres se lancer à la recherche d’une proie intéressante à séduire la nuit. Patiente, elle prenait le temps de dénicher une personne à ses gouts, c’était non seulement dommage, mais aussi du gâchis de tuer ces femmes intelligentes ou talentueuses ou encore simplement superbes, elle le savait et se forçait à se retenir de temps à autres, mais son avarice prenait le dessus sur sa morale lorsqu’elle enviait réellement cette personne ou quelque chose en elle.
Mais jeune et encore naïve, son petit manège attira la méfiance et  bon nombres de personnes se mirent en quête de trouver la coupable, continuer ainsi était stupide surtout en laissant des légumes derrière elle, il était évidemment facile de deviner la cause de leurs morts.
Elle réussit néanmoins à se faire oublier en arrêtant ses conneries.. Ou presque..
En vérité elle avait trouvé avec le temps plusieurs petites combines afin de se débarrasser des cadavres ou de camoufler les raisons de la mort.
Pas de corps, pas d’autopsie. Pas d’autopsie, pas de problèmes.

Lorsqu’elle ne travaillait pas Kyre prenait un plaisir mal placé à aller trainer dans les mauvais quartiers de certaines villes des systèmes terminus, pas forcément afin de trouver de nouvelles victimes, mais aussi afin de découvrir de nouvelles choses, de vivre des aventures, faire des rencontres ou encore pour le gout du risque et sa manie de cultiver sa bêtise en créant des problèmes divers entre certaines personnes dans des boites ou des bars en abusant de ses charmes.

Ou alors a simplement visiter les systèmes terminus appréciant parfois une rencontre inopinée, rencontre qui pouvait avec un peu de chance aboutir à une petite aventure parfois tranquille parfois dangereuse. Dans des cas plus courant aussi elle adorait se mêler à la foule des concerts ou autre festivals de musique électroniques ou alcool et drogues sont de la partie.


De nombres années plus tard -2187


Ensevelie au désespoir du noir.

Le sol tremble fortement, tout s’effondre, il fait noir l’air pollué de poussière la fait tousser et lui rend la salive pâteuse et lui empêche d’ouvrir les yeux, le sol est humide, De l’eau ? Elle crache, du sang.
Prise d’un accès d’adrénaline elle se dégage des décombres qui la maintenaient à plat ventre, elle tâtonne et trébuche à chaque pas heurtant des roches ou se prenant les pieds dans un cadavre.
Ouvrir ou garder les yeux fermés ne fait aucunes différences, noir c'est noir, et plus le temps passe plus l’adrénaline s’estompe et ses blessures font crier son corps, mission terminée tout le monde était mort, même son commando éssentiellement composé d'asari.
La mission était simple, un groupe avait doublé son employeur et ex-intructeur à l'époque de sa jeunesse, lors d’une transaction en volant une quantité importante de matériel technologique et d’armes de nouvelle génération ainsi que l’Ezo qui servait de monnaie d’échange et ce, dans un bain de sang.
L’objectif était simple, trouvez les, tuez-les, récupérez ce qu’il y a à récupérer et revenez. Tout s’était déroulé selon ses plans, le colis était traçable et ils avaient simplement eu à suivre la trace jusque dans un petit complexe sous-terrain basé dur Ilium. L’extermination se déroulait lentement mais surement jusqu’ ce que le chef, kamikaze. Se fit sauter avec la cargaison dans le but de ne pas périr seul.


Des jours et des semaines .

Se frayer un chemin jusqu'a la surface a l'aide de ses pouvoirs biotiques prendra des semaines et sera extremement difficile. Heureusement les pluies ne sont pas rares à cette période aux latitudes polaires, longer les parois de cette caverne dans le noir le plus total jusqu’à parvenir à un écoulement d’eau de pluie traçant son sinueux chemin vers le centre de la terre... Lécher les murs pendant des heures était un rituel de survie quotidien. Manger était plus important que l’éthique, les cadavres n’étaient pas encore en état de putréfaction, viande pour viande, elle payera le prix de sa survie...


Un retour à la folie.

A peine fut-elle remise de sa mission passée que le chaos redevint son quotidien, Cerberus avait pris Omega, l’orphelinat avait été réduit en pièces ainsi que nombre des instructeurs, Ses sœurs, accompagnés de  quelques autres décidèrent de se joindre aux Serres afin de combattre l’invasion, elle en fit de même et se joint au combat.


Plus tard pendant la rebelion contre Cerberus.


Casser des dents avec le sourire.

Quoi de mieux que de s’équiper d’une armure munie d’accumulateurs auxiliaires pour améliorer sa biotique, d’un viseur umbra et d’une bonne et lourde M-96 Mattock empruntée à un cadavre Cerberus bien qu'elle ne soit pas une grande tireuse, et aller tabasser ses potes à la pelle jusqu’à ne plus supporter le poids de son propre corps afin de tout oublier et se changer les idées ? Et bien aux yeux de Kyre, rien ! Velora  une turienne des Serres avait gentiment accepté de lui donner des cours de démolition de dents à grande brassées ! Et pardonnez l’expression mais.. Putain que c’est bon ! Et Kyreshorl se découvrait à -L’art du burinage de molaires avec le sourire-.


Un message froid pour une chaleur espérée.

Peu aprés la guerre, un simple message qui ne contient pour signature, que le symbole de l’orphelinat dont le froid message ne lui laissait aucun choix, elle n’était plus la bienvenue dans les parages depuis qu'elle avais rejoint les Serres, Kyreshorl n’avait pas même besoin de deviner qui avait assouvis une vengeance personnelle. Mais peu importe de toutes façons elle n’avait plus même de chambre la bas depuis longtemps.
Ce fut celle, qui était depuis peu son intime confidente qui, ayant eu droit au même traitement de faveur, lui offrit la chaleur d’un recueil plus qu’espéré. La chaleur de ses bras au sein d’une famille, ayant même sa propre place dans une spacieuse chambre disposant de tout confort.


Quelques mois plus tard.

Je ne vis que la moitié d’une existence, l’attente est un cruel supplice, mais qui doit souffrir déjà ?
Je pensais qu’elles allait accomplir, le serment qu’elle avaient fait d’être là, mais, parmi les parfums les plus fades, devant un miroir qui semble ne pas apprécier ce qu’il reflète, le parfum de la désolation est de loin le plus intense bien que le plus amer.
Je ne comprends pas les besoins que je ne ressens pas, et je ne comprenais pas pourquoi me faire du mal pour mon bien alors que mon bien n’a toujours demander aucuns mal, ou peut être que payer par le mal pour tout le mal que j’ai fait.. Est-ce pour mon bien ?
Le ciel est parsemé d’étoiles tout aussi solitaires qui vivent dans l’oubli, Tristes sont-elles lorsque l’horizon se perd, quand s’assombrit l’Azur et dévoile les milliers de lumières nourries de peine et de douleurs quand en me retournant mon regard se met à les contempler.
Je demande à mon lit le lourd sommeil sans songes, planant sous les rideaux inconnus du remords et des regrets et ce que je peux goûter après ces noirs mensonges. Mais les mots ricochent, j’essaie parfois de défaire les nœuds de mes faiblesses, Loin du regard des autres et même si le soleil brille, je ne le vois pas, je ne sais pas le regarder, et mes mots ricochent sur les corps de mes sœurs assassinées.

Aujourd'hui Kyre ne fait plus partie des Serres depuis la mort de ses sœurs. Lorsque Shoran a quitté ceux-ci, elle a longtemps hésité à rejoindre les ravageurs car ayant quelques contacts des Serres ayant suivis la turienne, mais elle à finnalement préféré rester seule pendant quelques années à sillonner la galaxie. Une Ardat-Yakshi sans but abandonnant derrière elle de nombreux corps sans vie ou à l’état de légumes, puis est revenue a Omega, essayant de se rapprocher d'Aria en exécutant les possibles boulots accessibles aux freelances.

Apparence et Caractère


Légèrement âgée, Kyreshorl affiche un visage mature, froid, sauvage et peu sociable.
Elle mesure environ 1m67, son corps est très athlétique, ses muscles sont très dessinés voir trop pour les gouts de certains.
Elle est d'une agilité extraordinaire, elle fait preuve de grande discrétion et dispose de beaucoup de talents pour la médecine ostéopathique et la self défense.
Sa peau est plutôt grisâtre et arbore de nombreux tatouage colorés au style ancien Asari sur de nombreuses parties du corps comme le dos, du cou jusqu’aux genoux par l’extérieur des cuisses. Des motifs asari anciens, des lettres, des signes le tout semblant entièrement étroitement lié. Au centre de son dos figure une représentation de ce qui semble être une déesse asari inconnue, mais tous ces dessins, ces signes et écritures anciennes semblent cacher une forte signification, un secret qui sait..  
Ses yeux, due à une hétérochromie l’un est d’un vert émeraude alors que l’autre est d'un bleu-ciel très clair, un regard dérangeant à soutenir.
Sa prestance est forte, de plus ses vêtements près du corps ou moulants et ses armures de combats sur mesure n’arrangent en rien cet aspect relativement brutal. Sa voix est douce et contraste avec sa personne.
En dépit de tout ceci, elle est néanmoins une femme d’une beauté certaine sous sa forme la plus sauvage, elle a plus tendance à cultiver son mysticisme plutôt que sa grâce et sa beauté.

Kyre ne sort jamais sans au minimum une armure légère dotée de boucliers cinétiques et en fonctions de son planning du jour, c’est une armure un peu plus complète qu’elle portera. Elle a beau ne pas être une grande tireuse, elle possède une collection personnelle d’armes plutôt impressionnante acquise au fil des années, chacune d’entre-elles étant modifiée et améliorée à ses préférences bien que son arme principale reste ses capacités biotiques.


Froide, Pragmatique parfois conciliante, Intransigeante et indépendante, Elle a beaucoup de saut d'humeur, son comportement pouvant passer d'une extrême à l'autre en deux secondes. Imprévisible, fourbe et impitoyable, Kyreshorl est une personne très calme si ce n’est trop pour être normale, il lui est difficile d’être vraiment sociable avec ceux qu’elle ne connaît pas ou peu car trop méfiante, d’autant plus qu’elle a beaucoup mal à être à l'aise avec les males. Cependant elle sait être sympathique, il n’est pas rare de la voir échanger quelques mots ou simplement observer et écouter ce qui l’entoure, il est également possible qu’elle apprécie une simple discussion du moment que son interlocuteur est intéressant et garde une certaine distance tout comme un comportement sain. Elle n'est pas dénuée d'humour et apprécie parfois.. Souvent.. être chiante au possible.
Elle envie une vraie amitié mais n'a jamais trouvé la bonne personne.

C-Cloak Inc


C-Cloack Inc, un laboratoire de recherche technologique qui produit un tout nouveau prototype de système furtif ainsi que de moteurs furtifs basé sur Illium.
Crée par une asari milliardaire, trafiquante de technologie, elle à su rassembler à l’aide de ses offres grasses en crédits, de nombreux ingénieurs et spécialistes Galariens, Asaris, Turiens et même Geth dans le but de créer un prototype parfaitement furtif afin de délivrer des commandes « spéciales » a des clients « spéciaux ». Il fallut 8 ans de constructions afin de terminer Le FO-VP1 qui s’avère être une réussite.
Ce fut lors d’une réception dans un casino très branché d’Illium qu’elle rencontra Kyreshorl sous le nom de Galatea, qui sut la séduire dès les premières heures. En une semaine de jeux de séduction, la milliardaire, folle amoureuse et n’ayant d’yeux plus que pour sa jolie conquête, lui offrit le Vaisseau FO-VP1, nouvellement nomé « Galatea » en signe d’un amour sincère et  fit disparaitre toutes les informations sur sa construction à la demande de sa chère et tendre.
Cela fait aujourd’hui un an que la propriétaire de C-Cloack Inc, ne se montre plus en public et ne prouve sa présence que par le biais holographique ou message extranet.

Vaisseau Galatea


Le Galatea:
 














Souvenir d'enfance.




La première fois.
   
Elle n'était qu'une jeune adoléscente.

Kyreshorl n'arrivait presque plus à penser tellement elle était en pétards. Ouais putain ! Plus furieuse que ça, et c'était l'anévrisme assuré. Sans aucuns doutes.

Encore ! Elle avait encore osé la traiter, encore aujourd'hui, de faiblarde ! Elle ! Qui avait réglé son compte à la bande d’Arkhar par la force de sa biotique seulement ! Et en moins de dix minutes ! Ahhrgh elle se sentait monter une telle pression de fureur dans sa chambre, tournant en rond tel une lionne affamée en cage attendant une occasion.. juste une occasion de bouffer le premier venu. Cette sale petite asari orgueilleuse et égocentrique pouvait penser ce qu'elle voulait d'elle, elle n'était pas une putain de faiblarde ! Merde !

Kyre demanda sèchement à Varoth, un vieux krogan plutôt calme, tenant le bar, de lui donner une bouteille de rhyncol, elle sentait toujours la colère lui battre aux tempes. Elle ne pouvait pas craquer dans ce bar, pour l’instant, avec tous les autres autour d'elle comme témoins de la dernière sale remarque que Terill lui avait infligée. Cette sale garce frigide bien plus âgée et.. Et tellement bonne putain ! Avait bien choisi son moment pour l'insulter. Tout avait commencé lors de leur entraînement de cet après-midi, lorsqu'elle s'était retrouvée, avec la fameuse asari comme partenaire de combat. Elle lui avait flanqué une bonne dérouillée grâce à une stupide basse manœuvre. Elle qui avait eu le sentiment qu'elle la prenait enfin au sérieux. Mais non ! Elle se foutait de sa gueule ! « Tu te bat comme un petit Chaton » Elle l’avait appelée « Petit chaton !? »

Peut-être avait-elle mal entendu, impossible elle lui avait balancé ça avec sarcasme. Aucun doute n'était permis. Elle avait ce petit sourire en coin de ses fine lèvres bleutées. Les yeux bleus, fins, moqueurs la fixaient comme une petite chose inoffensive.
Cette remarque lui fit l’effet d’un coup de poing au plexus, si violent qu'elle n'avait pas pu réagir comme elle l'aurait souhaité. En lui collant une grosse baffe sur sa gueule de petite beauté parfaite et indéniable. Elle avait alors récupérée sa bouteille dans un geste fort non-courtois et fuis vers une banquette au fond du bar, la posant violement sur la table vide avant de se jeter sur la dite banquette de cuir dans un grincement commun au frottement du cuir de son pantalon moulant contre celui du siège.
Personne dans la salle n’avait osé lui adresser la parole, de tous les sales gosses de l’orphelinat elle était de loin la plus irritable, la plus violente mais surtout la plus crainte de ses camarades.. Après cette salope de Terill !! Putain ! Qu’est-ce qu’elle haïssait de toujours être la seconde derrière l’autre poupée a grosse poitrine ! Elle engloutissait le contenu de sa bouteille a grande gorgée énervée, elle en finit même par tousser bêtement, ce qui n’arrangea en rien son humeur massacrante.

Quinze minutes plus tard elle avait vidé la bouteille et l’alcool commençait à faire effet, elle sortit alors du bar d’un pas décidé, ce soir elle trouvera un moyen de se venger !
Et la voilà ! Elle n’avait même pas eu à aller bien loin ! Elle était juste là... Devant sa chambre !? À elle ?! la voir juste là, avec son visage si parfait et si brillant, la fureur dégageait en elle, une chaleur brûlante, incontrôlable. Elle avait l'impression que maintenant encore, elle l'écrasait de tout son indifférent dédain, en la piégeant dans cette proximité forcée, devant la porte de sa chambre. Depuis presque une heure, elle avait tourné en rond en imaginant toutes les tortures les plus abjectes qu'elle pourrait infliger à cette petite ! Stupide ! Détestable! Parfaite.. Attirante... Hein !? Mais qu’est-ce que je dis !?! Elle voulait lui rendre la pareille, la mètre à ses pieds comme une vulgaire servante qu'elle deviendrait, lui faire mordre la poussière et l’humilier devant tous ses adorateurs imbéciles. Elle atteignait des sommets de contentement en la voyant déjà la supplier d’arrêter. Mais elle devait bien l'admettre, elle n'avait pas encore le niveau. Elle pouvait fantasmer autant qu'elle le voulait, en duel, elle perdra, encore. Il lui fallait donc trouver une autre alternative. Alors elle improvisa, elle s’approcha sauvagement de sa proie et chacune de ses mains vinrent frapper et se caller contre la porte de part et autre de la tête de Terill qui, étrangement, fût a peine surprise.

Kyre plongea ses yeux avec fureur dans ceux de sa rivale qui, elle, observait son hétérochromie avec intérêt.
Toi.. Tu n’es qu’une sale PUTmhpf !
Elle avait été prise par surprise, l’asari qu’elle détestait le plus de sa vie, venait de l’embrasser fougueusement, elle avait placé ses mains derrière se nuque et lui maintenait la tête fermement. Elle se foutait une fois de plus de sa gueule c’est ça ?! Elle avait commencé par la rabaisser et maintenant elle essayer de l’a mètre mal à l’aise pour qu’elle se calme et la ferme ! Mais NON ! Cette fois elle ne perdra pas ! Elle appuya sur le panneau d’ouverture de sa chambre pour déséquilibrer son adversaire qui fût forcée de la lâcher pour ne pas tomber. Mais elle restait silencieuse, elle dévorait Kyre du regard comme obsédée, ne pouvant se retenir par aucuns moyens. Et c’est la force qu’elle usa, plus expérimentée elle réussit à enfermer Kyre dans sa propre chambre.
Elle approchait d’elle lentement des crépitements biotiques résonnait tel de nombreux chocs électromagnétiques enveloppaient chacune des deux asaris. Un violent duel faisait rage dans une chambre de douze mètres carré tout au plus, de nombreux objets divers étaient détruits les uns après les autres, volant violement à travers la pièce dans le bût d’atteindre un visage ou de dévier un autre objet en plein vol. Mais bien que Kyre du haut de ses soixante seize ans ait déjà une grande maitrise de ses pouvoirs, son opposante était plus âgée d’au moins vingt ans et bien plus expérimentée, de ce fait elle prit le dessus au bout de quelques violentes minutes.
La lévitation biotique la percuta en pleine poitrine, Kyre fût aisément soulevée dans les airs et violement plaquée sur son lit dont les pieds de celui-ci se brisèrent sous le choc. Terill se jeta alors sur sa proie au souffle coupé et à bout de forces, s’assied sur elle a califourchon et elle coinça les bras de celle-ci sous ses genoux. Elle se pencha en avant posant une main sur le décolleté de la perdante.

Et bien Petit chaton.. ? Que vais-je faire de toi ? Car tu es à moi maintenant. Dit-elle comme si elle récitait une comptine pour enfant. Petit chaton est en colère, car il a mauvais caractère. Elle esquissa un petit rictus amusé alors qu’elle prenait doucement un couteau caché a sa botte, elle vint faire glisser la pointe le long du ventre au nombril découvert par le haut court de combat que portait Kyreshorl. La lame du couteau découpait lentement ce même haut de tenue tout comme le soutien George de sport avec une aisance déconcertante.
La pauvre Kyre a bout de forces tentait en vain de se débattre tout en reprenant son souffle mais la poigne de la dominante rivale était trop puissante pour elle, elle devait bientôt se rendre à l’évidence, elle avait de nouveau perdu face à celle qu’elle détestait tant. Elle était soumise à la volonté perverse de Terill qui se hâta de découper entièrement le T-shirt et le sous-vêtement en remontant le couteau le long de son décolleté pour dévoiler le buste nu et déjà étroitement musclé de sa victime. Elle posa sa main libre sans vergogne sur la poitrine découverte alors qu’elle posait la lame du couteau sur la gorge de Kyre.
Mhh.. Et bien petit chaton ? Où est donc passée cette fureur sauvage qui brulait tes entrailles tout à l’heure.. mh ? Tu avais toutes sortes de mauvaises choses à me cracher a la figure pourtant.. Non ? Elle murmurait ces paroles d’un ton doucereux et sadique tout en gardant un sourire en coin malicieux. Elle força la poignée de l’arme contre la bouche de la jeune asari pour la lui faire tenir entre les dents. Laaa..pas bouger petit chat.. Laisse-moi me mettre à l’aise veux-tu ? Dit-elle, amusée en retirant son propre haut, Elle agrippa ensuite la main de Kyre et la dégagea en la tenant fermement de ses deux mains et la plaqua sur sa propre poitrine dans un gémissement exagéré de satisfaction. Alors hm ? Faisons la paix d’accord ? Tu veux bien petit chaton ? En la forçant a masser sa poitrine elle se penchait au-dessus du visage de Kyre, retira le couteau avec ses propres dents et le cracha hors du lit puis prit un air soudainement sérieux. Je te veux.. Kyre.. Je te veux à moi et moi seule. Tous les jours, tous les soirs tu seras mienne j’accomplirai tout tes désirs et tu accompliras les miens que tu le veuille ou non, je te battrai tous les soirs s’il le faut pour t’obtenir de force tu as compris ? Sentant Kyre abdiquer et se laisser faire, impuissante, elle lâcha une main pour venir lui défaire la ceinture du pantalon de cuir et s’empressa de la mètre nue pour la dévorer du regard, satisfaite. Parfait... soumet toi a moi maintenant! Ses yeux devinrent noirs et se plongèrent dans les siens pour déclencher la fusion des systèmes nerveux. Cette sensation dépassait de loin tous les meilleurs plaisirs de l’univers, c’était comme se nourrir a volonté du met le plus exquis et le plus secret du monde, elle se délectait, dans un orgasme inimaginable elle n’avait aucune idée si le cri qui avait résonné était le sien ou non, mais elle s’en foutait, elle devait terminer ce nectar qui lui faisait perdre la raison et lui donnait cette sensation de puissance, inexplicable et délicieuse. Alors c’était ça l’amour ? Pourquoi personne ne lui avait jamais dit que c’était aussi dingue ?! Pourquoi n’avait ’elle pas commencé plus tôt !? Comment avait-elle pu être aussi stupide pour s’interdire cela avant même d’avoir essayé ?! Hahaha Terill n’était qu’une garce mais elle ne pouvait que la remercier de l’avoir forcée malgré tout ! Après tout, pourquoi ne pas accepter sa proposition hein ? Il faut être fou pour se refuser un tel plaisir tous les jours !

Elle était prise d’un rire euphorique à peine audible, incontrôlable, c’était finit depuis quelques secondes déjà, elle sentait le corps de sa binôme affalé de tout son poids sur elle, encore pris à des convulsions de plus en plus faiblardes. Elle la dégagea sur le côté pour respirer convenablement et se remettre de ses émotions avec un large sourire aux lèvres, elle se sentait étrangement bien et en pleine forme. Elle tourna la tête vers l’asari qu’elle avait bizarrement trouvé molle. La tête penchée sur le côté il lui fallut quelques secondes avant de constater la mort de celle-ci, les yeux révulsés, la bouche ouverte et pas le moindre pouls. Doucement, elle esquissa un rire nerveux, puis peu à peu heureux.. Jusqu’à devenir complètement malsain, elle se mit à califourchon sur le corps inerte et lui infligeait de grandes gifles très violentes qui se transformèrent en coup de poings sans s’arrêter, et elle rigolait encore et encore se donnant a cœur-joie dans la gueule de la morte.

Pauvre idiote ! T’est morte comme une garce que tu es! Et grâce à moi! Ahahaha !!! J’ai butté la salope numéro UN ! Aaahahaha... Elle éclatait de rire continuellement tout en défigurant le pauvre visage mort de Terill.

Tel fût sa première fois.

 






Dernière édition par Kyreshorl Venterra le Mer 28 Sep 2016, 15:11, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Kyreshorl Venterra   Mar 11 Nov 2014, 12:39

◊ Avatar : Kyre / ◊ Crédit : Kyre
Kyreshorl Venterra
♦ Ardat-Yakshi ♦

Infos générales

◊ Nom : Venterra
◊ Prénom(s) :Kyreshorl
◊ Âge : Plus de 650 ans
◊ Métier : Pirate, Chef de clan d'Assassin, dirigeante de l'arène Wonderland. Entre autres..
◊ Grade (si militaire ou dans un gang) :
◊ Position amoureuse : Célibataire
◊ Caractère(s) : Froide, Pragmatique parfois conciliante, Intransigeante et indépendante, Elle a beaucoup de saut d'humeur, son comportement pouvant passer d'une extrême à l'autre en deux secondes. Imprévisible, fourbe et impitoyable, Kyreshorl est une personne très calme si ce n’est trop pour être normale, il lui est difficile d’être vraiment sociable avec ceux qu’elle ne connaît pas ou peu car trop méfiante, d’autant plus qu’elle a beaucoup mal à être à l'aise avec les males. Cependant elle sait être sympathique, il n’est pas rare de la voir échanger quelques mots ou simplement observer et écouter ce qui l’entoure, il est également possible qu’elle apprécie une simple discussion du moment que son interlocuteur est intéressant et garde une certaine distance tout comme un comportement sain. Elle n'est pas dénuée d'humour et apprécie parfois.. Souvent.. être chiante au possible. Due à sa vie constante au milieux des dangers d'Oméga, Kyre est devenue fanatique de l'entrainement, ceci étant devenue l'activité qui remplis le plus de temps de son quotidien.
◊ Compétences et équipement :

Armure: Ghost 6102

Biotique Maitre.

- Projection
- Bulle biotique
- Ondes de choc


Discrétion naturelle.
Camouflage optique.
Munitions perforantes.

Omnilame.
Corps à Corps: Combattant entraîné
Maîtrise lourde.


Détails intéressants

Visage mature, froid, sauvage.
Corps très athlétique, ses muscles sont très dessinés.
Peau plutôt grisâtre, Trés tattouée.
Hétérochromie un oeil vert émeraude, l’autre bleu-ciel très clair.
   


Les liens que je recherche



Famille - Une jeune Asari/Drell/Turienne (F) Adoptive et/ou un p'tit Krogan.

Connaissance - Ravageurs ou ex-Serres avec qui elle aurait pu travailler ou tabasser cerberus sur Omega. (M/F)

Quelqu'il soit - Quoi que ce soit Wink (M/F)




Liste des Rps



Mise à jour régulière.


Dernière édition par Kyreshorl Venterra le Sam 09 Sep 2017, 16:54, édité 35 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : L'orphelinat des Ombres
Rang : Ardat-Yakshi
Voir le profil de l'utilisateur


Nuit blanche
Messages : 599

MessageSujet: Re: Kyreshorl Venterra   Sam 03 Jan 2015, 04:50
Anton Ardak


Voilà un butarien qui valait la peine d’en faire un pote ! Une rencontre explosive au milieu d’une Omega en pleine guerre contre cerberus, à cette époque Kyre était avec les Serres et avait pris grand plaisir à parfaire son lancer de grenades et autres aptitudes engendrant feu d’artifices tonitruants et vol plané de « membres » cerberus. Bien qu’ils ne se croisent pas souvent Anton est, et restera un des rares males gratifié d’une certaine amitié de la part de Kyre.
Ishra T'Cyalii

A viendre..




Dernière édition par Kyreshorl Venterra le Sam 09 Jan 2016, 20:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Kyreshorl Venterra   
Revenir en haut Aller en bas
 

Kyreshorl Venterra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Journaux de bord-