AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж   Mer 29 Oct 2014, 15:20








Localisation inconnue...

Une silhouette faisait face à cette baie vitrée, toujours cette même baie vitrée qui faisait face à cette étoile aux teintes nuancées entre le rouge, l'orangé, le jaune et... le violet. Non loin de l'emplacement d'où elle se tenait, l'on pouvait discerner entre les rayons lumineux un objet spatial. Une station spatiale, précisément, en forme de T plus généralement. Des petits vaisseaux de maintenance et de construction terminaient sa préparation, et la silhouette semblait absorbée par cette vision. Une petite voix s'éleva derrière elle.

« Madame, un message du Cimetière, avec des indications. »
« Transmettez. »

Après un acquiescement de la petite voix, la baie vitrée qui faisait face à la silhouette s'anima pour ainsi afficher sur sa surface des informations, des données ainsi que des photographies. Un texte, mis en surbrillance, s'afficha en son centre. Il venait de ses agents, qui rapportaient des nouvelles et elle en espérait de bonnes.

Krelek Aelos a écrit:
Observatoire ---- proie d'une attaque pirate, Sol---- Bleus semblent subir de lourdes pertes, mais sommes sur le chemin po---dre le cœur de l'Augure, sujet de ---------nes études ----oupe mercenaire, accomp----------. Ressemb---- av--- Cerberus. -------tallées da--------res de Re-------watch, m--------nitiées. En ------tion.

La silhouette sembla déçue.
« Pourquoi le fichier est corrompu ? »
« Sûrement des interférences, le Cimetière doit sûrement être au maximum protégé par des dispositifs engagés par les Soleils Bleus. C'est tout ce que j'ai pu dégager des données transférées... Sans les coordonnées de l'ansible communiquée à nos agents, ce message ne nous serait probablement pas revenu. »
« Ils savent où se trouvent le Coeur de l'Augure et semblent gérer l'attaque pirate. Envoyez un accusé réception signalant les pertes de données avec le message suivant : Recontactez arrivés au Relais Nexus d'Hadès. »
« Bien, madame. »

La silhouette était cependant perturbée. Pourquoi le message mentionnait-il Cerberus ? Ressemblance avec Cerberus ? Que cela pouvait-il bien dire... Cela faisait déjà un moment que ses deux agents arpentaient la galaxie à la recherche du précieux sésame, qui permettrait de mener à bien ses projets. Pour le moment, elle devrait se contenter de questions. Ses agents devraient aussi se hâter... tout le monde prenaient de gros risques dans cette opération.

***

Cimetière des Moissonneurs, Observatoire du Cimetière

Les soldats et derniers mercenaires allaient et venaient dans les docks, dans les bâtiments, tentant avec des installations de fortunes - le plus souvent des meubles ou vieilles tôles ou instruments scientifiques - de fortifier l'endroit. De temps en temps une navette ou deux, rescapées du conflit spatial en cours, venaient s'amarrer afin de déposer leurs troupes et, dans la foulée, repartir afin de combattre les chasseurs pirates. Fort heureusement les renforts étaient arrivés et avaient chamboulé le combat sans pour autant le retourner mais avait rééquilibré les enjeux.

Dans le toutim, une navette - une corvette, plus précisément - s'était amarrée dans les docks et avait déversé deux personnages plus atypiques dans la foule. Krelek Aelos, le drell, et Ataan, la gigantesque armure bleutée. Mira Anandi, l'agente du général Jim Gravonheart et par conséquent de l'Ordre de l'Accompli, les avaient immédiatement repérés. Leur présence ici n'était pas un hasard et il fallait mettre ça au clair. Elle envoya deux personnes a leur encontre afin de les ramener dans ce qui s'était transformé peu à peu en un quartier général.

Peu de temps après, les deux personnes concernées furent amenées dans le bâtiment en dôme situé dans les entrailles de l'Augure. Heureusement que les installations construites dans le trou béant qui avait grignoté la carcasse de l'Augure cassait un peu l'image d'être complètement immergé entre les tuyaux et dédales morbides qui constituaient l'intérieur de chacun des moissonneurs.
Mira Anandi, bras croisés, dévisagea les nouveaux venus. Entre les cliquetis des terminaux sur lesquels les scientifiques travaillaient et dos aux baies vitrées qui donnaient vue sur les docks, elle lança.

« Ataan et l'assassin drell. », dit-elle simplement, comme pour lancer une introduction. « Je me fous de savoir comment vous vous êtes demenés pour mettre Reperswatch sens dessus-dessous. Je veux juste savoir pourquoi vous êtes là. Pour le Coeur ? »

Évidemment que c'était pour le Cœur. Ils sont apparus le lendemain même du jour où le Coeur a été découvert. Elle voulait néanmoins être sûr. Halazzi était déjà en route depuis peu, sachant qu'il y avait de quoi fouiller dans les deux kilomètres de carcasse que représentaient l'Augure. Mais en fonction de leurs motivations, elle les empêcheraient probablement de le récupérer. En y réfléchissant cependant, vu que ce comptait accomplir Seamus avec ces Coeurs, elle se sentait hésitante dans sa volonté de les empêcher de capturer le Coeur.

« Aussi... qui vous envoie ? Pour qui vous voulez récupérer le Cœur ? »


Dans la foulée, une explosion suivi de plusieurs coups de feux furent entendus au loin dans les docks. Les pirates attaquaient. Une des personnes qui surveillaient les terminaux se tourna vers l'agente.
« Les pirates viennent de creuser une brèche dans le secteur quatre. Les détecteurs de proximité nous renseignent qu'une autre troupe pirate emprunte les couloirs de l'Augure ! »

Mira se tourna vers les deux agents du Courtier. D'un autre côté, elle préférait davantage voir le Coeur dans les mains de ces deux mystérieux agents sortis de nulle part qu'entre les mains des pirates...
« Vous voulez le Coeur... Neutralisez la vermine qui rampe dans les couloirs de l'Augure. Ils vous conduiront au Coeur. »
« Qui les conduira dans les tunnels, parcontre ? Il faudrait un des scientifiques ayant travaillé ici pour les accompagner, mais on manque gravement de personnel qualifié ici. »
« Bon, système D. Je vous communiquerais les échos de nos détecteurs de proximité. Ce sera très vague... mais c'est mieux que rien. Vous risquez de vous perdre, cependant. »



***BILAN MJ***


* Ensemble
> L'Observatoire est attaqué par la coalition pirate.
> Mira organise la défense de l'Observatoire.
> Halazzi est en direction du Coeur de l'Augure, accompagné de gardes du corps.
> Le Typhoon, est réduit à l'état d'épave.
> La Corvette améliorée Ersatz mercenaire est arrimée à la structure moissonneur, en retrait de l'Observatoire, et déverse ses troupes d'assaut.
> L'issue de la bataille est a l'avantage des mercenaires.
> Les poursuites envers Krelek et Ataan ont été arrêtées.
> Le laborantin a été tué.

* Krelek Aelos (Corvette alliée HX-33)
> 99%

* Ataan (Corvette alliée HX-33)
> 99%










Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant / Black Horse Foods
Rang : Mercenaire / PDG
Voir le profil de l'utilisateur


Administrateur
Messages : 486
Crédits : Gifs : gmacht-rpc

MessageSujet: Re: [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж   Jeu 30 Oct 2014, 16:19









    2199 ■ Observatoire du Cimetière

    Mira avait accueilli les deux agents d'une manière tout à fait singulière. Qu'importe les quelconques mensonges qu'aurait pu sortir Ataan, elle savait pertinemment qu'ils n'avaient jamais atteint l'Observatoire et ces installations sous l'ordre de Jim et encore moins d'une manière douce. Et quand bien même son esprit de déduction pouvait s'approcher d'un niveau brillant, elle avait les mains liées. Dans d'autres circonstances, elle aurait certainement fait preuve d'arrogance en faisant emprisonner la paire de mercenaires qui venaient mettre un nez dans ses affaires. La réaction que son... mentor lui avait enseigné. Enseignement qu'il tirait lui-même de l'Armure qui se tenait désormais en face de l'indienne. "Pas de quartier" était une politique et une tactique qui savait porter ses fruits. Néanmoins, le chaos ambiant l'obligeait à prendre des décisions contre son plein gré. Elle était consciente que toute aide était la bienvenue.

    Sa vive coopération n'en restait pas moins étrange - et peut-être un peu trop rapide pour que cela ne soit complètement innocent. De fait, du côté des récents invités, on pouvait largement hésiter à lui faire confiance. Mais cela n'étonnait pas Ataan pour autant. Bien que Mira ait adopté, au fil des années, une loyauté probablement téméraire envers Jim et les vils desseins qu'il sert, elle avait un tempérament qui primait la survie. A n'importe quel prix. Elle tenait à sauver sa peau, plus qu'elle tenait à protéger un artefact Moissonneur, aussi précieux puisse t-il être. Elle n'était pas donc aliénée à ce point.

    Tournant vers la tête vers son allié drell, l'ex-Général cherchait une réponse, une émotion opportune qu'il aurait pu partager. Son impassibilité était subitement devenu un léger handicap et on n'y voyait rien de bon. Avec sa lubie de faire exploser Reaperswatch, il pourrait tout aussi bien péter un câble dès maintenant. A croire que c'était la première fois qu'il avait à gérer de telles abominations. Et même si on pouvait être relativement certain qu'il se tiendrait calme, on préféra passer devant lui afin d'attraper deux Phalanx, magnifiquement mis à disposition sur la partie plate d'un des terminaux. C'était un peu le bordel à ce niveau, soit dit en passant. Des munitions et des armes avaient été délaissées un peu partout, comme si les gardes souhaitaient offrir des gains aux pirates.

    Ataan soupira. Il s'en foutait, après tout. « Je ne vous fais pas confiance. » argua t-il. « Et c'est réciproque... » Il vérifia que les pistolets étaient opérationnels et chargés. Si d'autres préféraient la barbarie, lui préférait la précision et il lui était difficile de l'être avec un simple fusil d'assaut. Sans accorder plus d'attention à la chef improvisée des lieux, l'Armure dévisagea le scientifique qui s'était arrêté un instant, l'oreille aussi tendue qu'indiscrète. Ce dernier, sentant le poids du casque posé sur lui, baissa les yeux et retourna à ses occupations.

    Bon, ce n'était pas tout ça mais ils étaient quelque peu pressés. Il était de l'avis du casqué qu'il fallait, justement, ne pas trop déséquilibrer les forces. S'ils voulaient un ticket de sortie, il faudrait que les pirates soient juste assez efficaces pour occuper les Soleils Bleus - bien qu'on ne doutait pas que les mercenaires arriveraient sans doute à bout de leurs assaillants. Dans tous les cas, il ne fallait pas les laisser reprendre la main. En attendant, s'il fallait briser quelques cranes opportunistes pour se faire un chemin, c'était du ressort des deux agents. Cela dit, ils l'avaient dit eux-mêmes : ils pourraient se perdre. Ce serait sacrément idiot mais, qui plus est, cela pourrait être tout le but de la manœuvre : les foutre à l'intérieur du Moissonneur, d'une carcasse de deux kilomètres au milieu d'éventuels combats... Et cela s'apparentait largement à un labyrinthe, parsemé de pirates malavisés. A la réflexion, accepter trop vite l'offre serait une connerie. « Donc. Soit vous êtes vraiment désespérée, soit c'est un moyen de vous débarrasser de nous et d'un maximum de vos vrais ennemis avec. » affirma t-il sur un ton tout à fait calme avant de ranger un des Phalanx là où son armure le permettait. L'autre était toujours dans sa main. Aussi, se rappela t-il qu'il n'était pas tout seul. Krelek, toujours silencieux, patientait. Ataan tourna la tête vers lui. « Qu'en penses-tu ? »




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Courtier de l'Ombre
Rang : Chasseur de Prime
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2550-krelek-aelos
http://www.masseffect-reborn.fr/t1449-journal-de-bord-krelek-aelos


Messages : 676
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж   Sam 01 Nov 2014, 23:20
Crépuscule
"...Lorsqu'un cœur devient important..."

Lorsque nous arrivâmes à destination, où nous attendait une femme humaine, je fus surpris de constater que celle-ci connaissait notre identité ; il n'était plus nécessaire de jouer la comédie, notre couverture avait sauté. Elle semblait également avoir anticipé nos intentions, car elle mentionna le Cœur de l'Augure, chose qui, si l'on savait que nous n'étions pas des membres des Soleils Bleus, était assez évidente. Deux agents ne s'infiltreraient pas dans l'organisation mercenaire juste pour en tirer de l'amusement et ils ne se retrouveraient encore moins, comme par hasard, à l'Observatoire, qui lui-même se trouvait dans la carcasse de l'Augure, pris d'assaut par des pirates qui devaient très probablement convoiter son cœur également. Elle voulait également savoir qui était à l'origine de notre présence au cimetière des Moissonneurs, information qui était bien entendu impossible pour nous à dévoiler ; nous ne pouvions pas nous permettre de compromettre le Courtier de l'Ombre, ni même prendre le risque de mettre à jour ses intentions, même si cela restait encore dur à déterminer, sachant qu'il fallait avoir conscience du danger que représente l'énergie noir. Mais savoir qu'il s'intéressait aux cœurs de Moissonneurs était déjà une information qui pouvait être mal vue par certaines personnes, plus ou moins puissante, et il était hors de question de compliquer lui compliquer la tâche plus qu'il ne l'était nécessaire. Ainsi, même si notre situation était précaire - notre couverture ayant sauté -, il était exclu de révéler l'identité de la tête pensante de l'opération.

Mais, contre toute attente, alors qu'il venait d'être annoncé que des pirates avaient réussi à s'infiltrer dans la carcasse de l'Augure, la mystérieuse femme nous proposa un marché pour le moins douteux, mais effectivement intéressant. En effet, elle nous expliqua que si nous nous occupions des ennemis fraichement arrivés, nous pourrions avoir accès au cœur, celui-ci se trouvant au bout du chemin emprunté par nos potentielles cibles. L'offre était aussi intéressante que douteuse et mon instinct me cria qu'il s'agissait d'un piège. Sans doute la femme était-elle une lâche qui n'avait aucun scrupule à laisser tomber une chose pour sauver sa vie, mais je doutais fortement qu'elle ne tentât pas de nous doubler, faisant usage de notre présence pour se débarrasser des pirates, sécurisant le cœur, puis nous achevant pour garder la main sur son précieux trésor. Mais avait-on réellement le choix ? Même Ataan semblait partager cette pensée, ne faisant pas confiance à notre interlocutrice. Cependant, il y avait moyen de tourner la situation à notre avantage et facilement contrecarrer le potentiel désir de doublage de l'Humaine, mon collègue devait bien en avoir conscience. En nous accordant le passage au reste de la carcasse de l'Augure, nous avions accès à deux kilomètres de ferraille et de couloirs tortueux, ce qui nous donnait non-seulement accès au cœur du Moissonneur, mais également un moyen d'échapper les mains des Soleils Bleus et, d'une manière ou d'une autre, fuir les lieux avec notre butin. Bien entendu, la taille conséquente du labyrinthe était également un danger, en plus d'un avantage ; il était très facile de se perdre, comme mentionné par la scientifique, chose qui nous ferait perdre du temps. Certes, tout cela ne se reposait que sur des hypothèses et il était évident que les choses ne se dérouleraient pas aussi facilement, mais il nous fallait bien essayer, car nous manquions de temps et nous commencions à être à court de manœuvres.

- Oui, il est évident que la dame veuille nous utiliser, mais est-ce qu'on a vraiment le choix, dans notre situation ? répondis-je à la question d'Ataan. En tout cas, il serait fâcheux de sa part qu'elle perde de vue son réel problème.

Je sentis alors un très léger courant électrique me passer à travers le bras, signal que je venais de recevoir un nouveau message sur mon Omni-tech, qui ne pouvait être qu'une réponse du Courtier de l'Ombre. J'espérai que celui-ci allait m'apporter la réponse que je cherchais pour prendre ma décision quant au sort que devait connaître Reaperswatch, mais je ne pouvais pas consulter la missive en l'instant présent, le module holographique pouvant accomplir une variété de choses non négligeable, cela pouvait être vu comme une menace par les personnes nous entourant. En effet, notre couverture n'étant plus active, ils savaient que nous n'étions pas de leur camp. Ce qu'ils ne savaient pas, en revanche, était que nous n'étions pas pour autant l'ennemi. Non, ce dernier était en ce moment même en train de faire feu sur eux et venait d'ouvrir une brèche dans la coque de l'Augure. Mais je ne me doutais pas que les Soleils Bleus, ou en tout cas la scientifique à qui nous avions affaire, s'en rendraient compte. Ils essaieraient tout de même de nous doubler, c'était certain ; ils comptaient autant sur le cœur de l'Augure que nous. Il allait nous falloir être plus malin.

- M'est avis qu'on devrait tenter notre chance, on en est pas à notre première opération suicide, après tout, dis-je à Ataan. Par contre, il nous faut un guide. Vous manquez de personnel, mais face aux pirates, ce ne sont pas vos scientifiques qui vous aideront.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Aucune
Rang : Entité divine
Voir le profil de l'utilisateur


Compte staff
Messages : 4124

MessageSujet: Re: [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж   Mer 05 Nov 2014, 15:45








***

Cimetière des Moissonneurs, Observatoire.

Il ne faisait aucun doute, et Mira le savait parfaitement, que les deux mystérieux agents ne lui faisaient pas confiance. Elle s'y attendait. Ils comptaient sur son aide, et elle le leur refuserait d'entrée de jeu. Elle n'était pas là pour leur sauver la mise ou les aider dans leur quête de la capture du Coeur. Non seulement Mira n'en avait que faire de cet artefact scientifiquement intéressant, mais elle estimait même qu'il devait échapper au contrôle de l'Ordre. Dans un cas comme un autre, ce serait le cas. Elle n'estima donc pas a avoir a mettre la main dans l'engrenage.

Mais pour seule réaction, un bref rictus s'échappa de sa gorge, tout en esquissant un sourire moqueur.

« Non. J'en ai besoin pour coordonner les infrastructures comme le bouclier énergétique que les pirates s'amusent à bombarder, ou encore le système de défense qui peine encore a fonctionner. L'Observatoire n'est pas prévu pour encaisser un assaut de cette envergure. »

Elle fit volte face pour se diriger vers l'immense ensemble de terminaux devant lesquels se trouvaient deux hommes qu'on pourrait qualifier de techniciens-scientifiques, bien que ne portant pas la blouse blanche, ils arboraient une tenue technique afin de pouvoir assurer des maintenances de fortune. Sur le chemin des quelques pas qui la séparait des terminaux, elle se retourna une brève seconde pour annoncer aux agents avant qu'ils ne partent :

« D'ailleurs. Si vous croisez une galarienne épileptique sans médocs avec une tenue d'ex-GSI... En fonction de ce que vous voulez faire avec le Cœur, je vous conseille de l'épargner, dans le cas contraire, ce sera avec plaisir que d'apprendre sa mort. Bien, maintenant, j'ai une base à défendre. »

Quand elle fit face aux terminaux, elle croisa les bras et dit aux deux personnes tapotant sur les diverses interfaces haptiques de commande. « Rapport de la situation des défenses et des boucliers. Et qu'on essaie de rétablir la liaison avec Reaperswatch, les renforts sont arrivés mais je n'ai aucune réponse. »

***

Reaperswatch, Kopis, lune de Makhaira.

Des alarmes s'étaient déclenchées, faisant un vacarme assourdissant, ses tympans lui faisaient un mal de chien, ses tempes subissaient l'assaut d'un marteau régulier suivant le rythme battant la chamade de son cœur poussé dans ses retranchements. Sa nuque endolorie et ses muscles tétanisés, il fit un effort considérable afin d'ouvrir les yeux et de se rendre compte qu'il était encore en vie. Les réflexes du genre humain le poussèrent a glisser une main afin de frotter ladite nuque ayant reçu le coup de crosse de son ex assaillant, le mystérieux Ataan.

Soudain, tout lui revint à l'esprit. La discussion, les plans, le Cœur, l'Ordre de l'Accompli, Seamus. Serrant les poings comme pour se donner du courage, il posa sa main serrée sur le sol afin de pouvoir s'élever sur ses deux jambes, titubant presque. Il secoua la tête vivement, comme si cela allait soudainement le réveiller. Ataan n'était évidemment plus là, et le terminal semblait assailli de messages. La porte était restée ouverte, les deux gardes au tapis.

Jim Gravonheart se dit qu'il était temps de prendre les choses en main. La première chose qu'il fit, se déplacer jusqu'à son bureau pour s'affaler sur le fauteuil qui lui faisait face, réveillant une douleur au niveau des reins. Il avait sous-estimé, pensa-t-il, l'incidence d'un coup à la nuque. Il tapota un peu sur les commandes, vérifia les derniers messages, avant de lâcher un soupir de lassitude vis à vis des nouvelles et enclencha finalement une communication à distance. Cette fois-ci, pas d'hologrammes, mais une conversation audio phonique.

« Oui, Jim ? »
« Seamus. Nous avons été attaqués par des pirates dans le Cimetière, les enjeux vitaux du projet Réacteur sont menacés, nous sommes en train de contenir la menace, mais il y a une menace plus grande encore. »

Silence de l'autre côté. Quatre secondes lourdes de sens.
« Quoi d'autre ? »
« Nous avons deux agents à l'affiliation inconnue qui ont infiltré Reaperswatch juste avant l'attaque pirate, je doute qu'ils soient associés, mais leurs intentions sont clairement de reprendre le Coeur de l'Augure, l'intérêt même du Projet Réacteur. »
« Vous pensez qu'il y a eu fuite ? »
« Soit une fuite, soit... Non, c'est absurde. Il est mort. »
« Cessez de tourner autour du pot, Gravonheart. »
« Ce n'est qu'une intuition, mais étant donné tous les efforts faits pour contrôler la sécurité des installations et la confidentialité des projets de Reaperswatch, cela ne peut être qu'une personne. Et si c'est le cas, nous allons avoir besoin de frapper fort. Je pense qu'il s'agit là l’œuvre de... Vassily Varto. »

***

Bordure du sous-secteur Hoplos, Nexus d'Hadès.

Assit dans son fauteuil, contemplant le soleil du sous-secteur Hoplos, elle était pensive, attendant tranquillement son heure. Son heure de gloire. Tant de moyens ne pouvaient être gâchés sur une intuition, et son intuition avait vu juste. Les erreurs passées et les morts n'auront probablement pas été vains. Pour cela, il leur faudrait réussir ce coup de maître. C'est pour ça qu'elle été venue en personne.

Des bruits de pas vinrent interrompre le fil de ses pensées.

« Oui ? »
« Nous les avons suivi jusqu'à la base lunaire de Reaperswatch sur Kopis. Affiliée au Soleils Bleus, ils assurent la sécurité de la décharge de moissonneurs, autrement appelé Cimetière des Moissonneurs. Ils subissent actuellement une attaque pirate en leur sein, et nous avons toutes les raisons de croire qu'il s'agit là de leur œuvre afin d'assurer leur mission. »
« Bien, mettez-vous en position dans les zones désignées et attendez mon ordre. Si nous réussissons, il s'agira sans doute de notre plus grand succès jusqu'à présent, et nous pourrons ainsi venger nos frères. Tenez moi au courant de l'évolution du conflit; braquez tout les senseurs au maximum. »

Son interlocuteur acquiesça et tourna les talons, rendant à la pièce son silence imprégné de méditation.

***BILAN MJ***


* Ensemble
> L'Observatoire est attaqué par la coalition pirate.
> Mira organise la défense de l'Observatoire.
> Halazzi est en direction du Coeur de l'Augure, accompagné de gardes du corps.
> Le Typhoon, est réduit à l'état d'épave.
> La Corvette améliorée Ersatz mercenaire est arrimée à la structure moissonneur, en retrait de l'Observatoire, et déverse ses troupes d'assaut.
> L'issue de la bataille est a l'avantage des mercenaires.
> Les poursuites envers Krelek et Ataan ont été arrêtées.
> Krelek et Ataan n'ont pas de guide dans la carcasse de l'Augure.
> Le laborantin a été tué.

* Krelek Aelos
> 99%

* Ataan
> 99%










Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Courtier de l'Ombre
Rang : Chasseur de Prime
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2550-krelek-aelos
http://www.masseffect-reborn.fr/t1449-journal-de-bord-krelek-aelos


Messages : 676
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж   Dim 09 Nov 2014, 16:38
Crépuscule
"...Lorsqu'un cœur devient important..."

La scientifique se montrait intraitable, n'ayant aucune volonté de réellement collaborer avec les deux combattants, dont elle se méfiait totalement, chose compréhensible dans sa situation, mais superflue, les pirates qui prenaient d'assaut la carcasse de l'Augure étant son véritable ennemi. Elle voulait s'assurer que la défense de l'Observatoire se fasse de manière efficace et n'était donc pas disposée à fournir un guide aux deux agents du Courtier de l'Ombre (même si Ataan ne pouvait pas réellement être considéré comme tel). Ils étaient donc seuls, livrés à eux-mêmes et face à un labyrinthe gigantesque et encore apte à endoctriner ceux qui s'éternisaient trop longtemps dans ces cavités infinies. Trouver le cœur n'allait pas être tâche aisée, mais Krelek avait une carte à jouer qui pouvait se montrer crucial. Le Courtier de l'Ombre avait effectivement soupçonné un lien entre l'énergie noire et les Moissonneurs et avait, en conséquence et au cas où le besoin s'en ferait sentir, pour une raison x ou y, développé un capteur spécial pour calculer les émissions d'énergie noire. En effet, cette force étant encore remplie de mystère, on ne pouvait être sûr que d'en être exposé à une trop forte concentration pût être sain pour des non-biotiques. Il avait été prouvé par une étude des Quariens qu'elle était nocive en trop grande quantité pour les biotiques, mais pour ceux dénués de ces pouvoirs, ou n'en possédant que peu, comme Krelek, il était dur de prévoir ses effets, si tant était qu'il y en eût. Le cœur d'un Moissonneur étant sa pièce centrale et leur technologie se reposant sur cette cinquième force de l'univers, il était certain que cette partie de leur anatomie émît de l'énergie noire. Il fallait simplement espérer que ces émanations soit suffisamment forte pour être détectable par le module du Drell, installé sur son Omni-tech. Ataan possédait un également, ayant suivit le même briefing que son collègue, ils allaient donc pouvoir doubler leur efficacité. Le danger resterait cependant de se perdre dans les méandres du corps de l'Augure, long de deux kilomètres. Mais l'ex-chasseur de prime était confiant qu'ils parviendraient à leur but.

Avant de se mettre en route, l'Humaine fit mention d'une Galarienne, ancienne membre du GSI qui se dirigeait vers le cœur de l'Augure. Elle ne dit pas clairement ce que les deux infiltrés devaient faire d'elle, mais recommanda plutôt de la laisser en vie, même si sa mort la réjouirait. Cela eut effet de faire froncer les sourcils du Drell, qui comprit pas trop où elle voulait en venir, mais il prit note de la présence de cette femme dans les conduits du Moissonneur. Elle connaissait très probablement l'emplacement du cœur et c'était là élément à exploiter, leur objectif étant cet artéfact. De plus, la présence de pirate dans la coque de l'Augure allait peut-être être un élément ralentissant la course de la Galarienne, ce qui permettrait à Ataan et Krelek de la rattraper et l'utiliser pour atteindre leur objectif. C'était chose cruciale, le compagnon du Drell s'étant débarrassé du scientifique qu'il avait ramené. Ils étaient donc seuls, mais il se pouvait bien qu'il se retrouve avec une aide certaine. Mais, au ton qu'avait employé l'Humaine, il se demandait si, au final, cet atout qu'il pourrait obtenir, était fiable. Il y avait eu du mépris dans sa voix, une pointe de mécontentement, les deux femmes ne s'entendaient pas. Il fallait donc rester sur ses gardes, mais obtenir l'aide de la Galarienne dans tous les cas, que ce fût par la force ou non.

Les deux compagnons se mirent donc en marche, s'enfonçant dans les entrailles de ce qui fut il y a encore douze ans, le leader de la plus grande menace que la Galaxie ait connue. Krelek était mal à l'aise, mais il n'avait pas peur ; il avait appris à refouler ce genre de sentiments pour se concentrer sur son objectif. Il n'avait pas le luxe de s'abandonner à ses états d'âme, car cela l'en rendait moins efficace en ses besognes. Mais à deux contre une armée de pirates et se situer dans la carcasse d'un Moissonneur, cela n'avait rien de rassurant. Le Drell profita d'ailleurs d'avoir quitté les Soleils Bleus pour jeter un coup d'œil au message qu'il avait reçu plus tôt. Comme il l'avait anticipé, il s'agissait d'une réponse du Courtier de l'Ombre à son court rapport. Malheureusement, et c'était chose qu'il aurait dû prévoir, le message fut endommagé par la distance entre les deux personnes, donnant un texte difficile à comprendre, mais dont il put tirer des informations utiles. "Recontactez relais Nexus Hadès" fut les seuls mots qu'il put tirer de la phrase que lui avait envoyée son employeur. Il était évident que celui-ci n'avait pas pu bien comprendre sa missive et avait sûrement dû penser qu'il demandait un point d'extraction. Cela n'arrangeait pas le Drell, car au final, cela ne lui avait rien rapporté et leur situation restait la même. Il haussa les épaules, il y avait des choses plus importantes à faire avant de prendre sa décision, qu'il allait devoir être seul à prendre.

- J'aime pas cet endroit, trouvons ce cœur et barrons-nous rapidement, déclara Krelek, en activant son module de détection d'énergie noire.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant / Black Horse Foods
Rang : Mercenaire / PDG
Voir le profil de l'utilisateur


Administrateur
Messages : 486
Crédits : Gifs : gmacht-rpc

MessageSujet: Re: [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж   Lun 17 Nov 2014, 12:04









    2199 ■ Observatoire du Cimetière

    Ataan avait ses raisons de ne pas faire confiance à cette charmante Mira, assassine dans l'âme et lâche par bien des moyens. Non pas qu'il ne la respectait pas, au contraire. Il tendait même à être ravi de ses "bonnes" intentions à l'égard de son compère et de lui-même. Elle n'agissait pas comme les autres. Et quand bien même elle avait une peur maladive de la mort, elle ne ressentait - au final - presque aucune crainte. C'était sans doute pour ça qu'elle avait été choisi pour être la main qui l'exécuterait, devenant ainsi l'arme d'une mascarade de laquelle elle semblait fière. Mais il était logique qu'il ne veuille pas remettre sa vie entre les mains de celle qui pensait être responsable de son assassinat. Et quand bien même elle n'en savait rien, ça en disait long sur ses intentions et sa couardise. D'un autre côté, pouvait-il vraiment lui en vouloir ?

    De toute façon, ce n'était plus son problème. Krelek avait choisi d'accorder une certaine valeur à sa parole et cela avait suffit pour qu'ils s'engouffrent dans la carcasse de feu leur plus grand ennemi. Gardant ses deux nouveaux amis à portée, le casqué regardait son collègue avancer aussi prudemment que possible. C'était probablement la première fois qu'il entrait à l'intérieur d'un Moissonneur. Ce n'était jamais rassurant, alors visiter l'Augure était encore une expérience aussi glauque qu'inédite. Même si le Creuset l'avait abattu, on pouvait encore sentir son inquiétant pouvoir. Et cette atmosphère démoniaque semblait dégoûter le drell. Après, il n'avait pas tort. Plus vite le travail serait terminé, plus vite pourraient-ils déguerpir et dire au revoir à cet endroit malfamé. On prit évidemment soin d'activer les outils nécessaires à une bonne exploration avant de partir au milieu de cette pagaille.


    ***

    Vaguement guidés par mademoiselle Anandi - autant qu'elle le pouvait, en tout cas - les deux agents du Courtier s'étaient certainement promenés quelques minutes. Une dizaine, tout au plus. Sans croiser personne. Et prenant toujours des chemins aussi aléatoires que possible, en suivant les indications de la Soleil Bleu et des capteurs d'énergie noire. Qui, parfois, n'étaient pas tout à fait raccords. On pouvait espérer que la destination soit aussi facilement trouvable que Rome mais... L'expression ne s'appliquait pas pour tous. Néanmoins, d'après leur contact, la destination se rapprochait peu à peu et ils étaient sur le bon chemin. « Ne vous arrêtez pas, continuez tout droit » avait-elle osé beugler. Mais, étrangement, Ataan s'était justement arrêté. Il avait entendu quelque chose, d'extérieure à la douce voix légèrement brouillée de son ancienne alliée. Et effectivement, il y avait la possibilité d'aller tout droit. Mais le bruit venait de sa droite. Et ce n'était pas que du bruit... C'était quelqu'un qui donnait une indication. Regardant Krelek, l'Armure fit signe. Le désarroi dégagée par la mine du drell était aisément compréhensible. Surtout que les capteurs avaient l'air d'encourager les vagues ordres de Mira. Mais l'ex-Général suivait son instinct.

    Aussi s'était-il précipité à sa droite, sans attendre qu'on le suive. Quelques mètres plus loin, il était arrivé sur une sorte de passerelle. Le dos voûté, il regarda dans les alentours. Rien à l'est. A l'ouest, en revanche, il continuait d'entendre d'intrépides paroles. Jetant un coup d'œil plus avisé, il constatait qu'un groupe de pirate venait de passer sous la dite passerelle et continuait, l'air déterminé. A tout hasard, si l'Augure avait un plan respectant une certaine logique... Si les pirates allaient dans la même direction que les deux agents, ils se dirigeaient donc dans une direction opposée aux positions de leurs ennemis. Alors que foutaient-ils là ?

    Tournant un peu la tête, on constatait que le drell s'était demandé ce que son compère foutait. Ce dernier mit un doigt sur ses lèvres, signe universel qu'il fallait être silencieux. Puis il bondit hors de son lieu, arrivant à hauteur des premiers assaillants qui allaient avoir le privilège de connaître Ataan et Krelek. Enfin, surtout Ataan. Sans attendre, et souhaitant faire le moins de bruit possible, le casqué attrapa la tête de la future victime la plus proche. Il lui tordit le coup sur le champ, alertant les collègues. Rapide, il frappa la gorge de l'un avec son poing droit avant que celui-ci ne se dirige vers le nez de l'autre. Dans le même mouvement - et tenant le pirate par le nez, si on peut dire - son omni-blade s'activa et vint transpercer le ventre de son adversaire. Puis, il se retourna et attrapa le visage de celui qui n'était pas encore mort. Avec fureur, il projeta son crane contre le mur à deux reprises. Voilà qui était fait.

    Le travail terminé, il fit signe à son collègue de descendre. Chose qu'il fit avec une élégance qui ne convenait qu'aux gens de son espèce. Ensemble, ils avancèrent, discrètement. D'autres voix fusèrent. Si la furtivité était de mise pour eux, elle ne l'était pas pour les obstacles qui allaient leur barrer la route. Et très vite, ils constatèrent que leurs capteurs commençaient à s'affoler. C'était à la fois bon et pas bon. Prenant peu à peu conscience de l'ampleur de la chose, ils finirent par arriver au bout du chemin, qui se séparait en deux entrées. Et bien entendu, ces deux-là accueillaient des pirates. Ceux-ci avaient le dos tourné et ne surveillaient pas leurs arrières. Grave erreur.  Néanmoins, leur présence était surprenante. Calmement, Ataan chuchota. « Si le Cœur est bien derrière... Qu'est-ce qu'ils foutent là ? » Krelek n'en saurait rien, à priori. Et la réponse n'apporterait pas plus, de toute évidence. Si leur objectif était bien là, une poignée d'opportunistes intéressés comme désintéressés ne changerait pas le cours des choses. « Prends à droite, je prends à gauche. On se retrouve de l'autre côté. »




Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Courtier de l'Ombre
Rang : Chasseur de Prime
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2550-krelek-aelos
http://www.masseffect-reborn.fr/t1449-journal-de-bord-krelek-aelos


Messages : 676
Crédits : Moi-même

MessageSujet: Re: [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж   Jeu 11 Déc 2014, 22:06
Crépuscule
"...Lorsqu'un cœur devient important..."

La traversée de la carcasse de l'Augure prit un certain temps, sa taille étant des plus conséquentes, et le duo que formaient Ataan et Krelek n'ayant pas d'autres moyens de déplacement que celui de leurs seules jambes. La scientifique rencontrée plus tôt avait apporté un peu d'aide - bien que cela fut maigre - eux deux agents du Courtier de l'Ombre, mais simplement pour les diriger à travers les entrailles de la bête métallique, les laissant se débrouiller avec les obstacles qu'ils rencontraient et se montrant peu bavarde, ses interventions n'étant qu'occasionnelles. Mais, à fur et à mesure qu'ils s'enfonçaient dans le gigantesque labyrinthe, la voix de la femme se fit de plus en plus trouble, étouffée par des interférences de plus en plus fortes, causée par la distance grandissante entre elle et ses interlocuteurs, qui finirent pas ne plus l'entendre du tout, devant se fier à leur seul instinct lorsqu'ils furent voué à eux-mêmes. Fort heureusement, leurs détecteurs d'énergie noire étaient encore fonctionnels et le signal qu'ils émettaient se faisait de plus en plus fort, indiquant une hausse de la quantité de ladite énergie autours d'eux, ce qui, selon les suppositions du maître courtier, devait signifier que ses agents s'approchaient de leur but, soit le cœur de l'Augure, ou celui de tout autre Moissonneur. En effet, sa théorie se basait sur le fait que leur technologie se reposât sur la cinquième force de l'univers, comme c'était le cas pour celle de la communauté galactique, qui en avait hérité via les Relais Cosmodésiques, eux-mêmes créé par les gigantesques êtres synthétiques. Une histoire compliquée, mais qui ne voulait dire qu'une chose : l'énergie noire était leur carburant, ce qui signifiait en toute logique que ce qui leur servait de moteur, devait en irradier, d'où la confection du détecteur implémenté dans l'Omni-tech des deux individus que le Courtier de l'Ombre avait choisi pour accomplir sa besogne.

Malgré le fait que la mission fût presque terminée, la lumière au bout du tunnel fût enfin visible, Krelek n'était toujours pas à l'aise, toujours un peu anxieux d'être à l'intérieur de la carcasse d'un Moissonneur, de l'Augure, qui plus est. Il ne pourrait se sentir soulagé qu'une fois la mission terminé et le monstre loin derrière lui, se réduisant à l'état de mauvais souvenir, car, en l'état actuel des choses, trop de facteurs étaient encore susceptibles de changer sa condition actuelle ; potentiel endoctrinement par les ondes émanant du cadavre de l'entité synthétique, embuscade d'un groupe de pirates, les possibilités étaient nombreuses - trop nombreuses - et le Drell n'aimait pas être dans une situation aussi hasardeuse, trop imprévisible pour lui. De toute évidence, Ataan était lui aussi hors de sa zone de confort, car muet comme une tombe. Cela rassurait quelque peu l'assassin, car il ne se sentait pas seul à être dans cet état d'esprit.

C'est alors que des voix, incompréhensibles, car trop éloignées, se firent entendre, augmentant de volume à mesure que le duo de choc avançait dans le couloir qu'il suivait. Marchant prudemment, Krelek suivit Ataan, qui semblait savoir ce qu'il faisait, avant de l'observer descendre à une vitesse fulgurante un quatuor de pirates, avec autant de brutalité que d'efficacité. Le Drell en était tout de même un peu impressionné ; pour un Humain, l'armure était rapide et redoutable, plus que ce qu'on avait l'habitude de voir parmi les représentants de cette espèce. Il lui fit signe de le rejoindre et l'assassin s'exécuta, discrètement, car d'autres voix se faisaient encore entendre. Avançant et se mettant à l'abri d'un renforcement de la paroi qui se situait à leur gauche, ils purent découvrir deux passages bien distincts et dont l'entrée était chacune obstruée par un groupe de pirate, leur tournant leur dos, ce qui leur donnait un avantage décisif sur leur approche. Le bip sonore - mais suffisamment discret pour ne pas être entendu des ennemis - de leurs détecteurs d'énergie noire s'affola, ce qui ne pouvait signifier qu'une chose : le cœur de l'Augure était derrière ces deux passages, probablement bloqué, car les pirates ne seraient pas là autrement. Ataan proposa une approche directe, mais furtive, tout deux allant devoir s'occuper seul d'une des entrées, l'armure passant par la gauche et Krelek par la droite. Ce dernier hocha de la tête pour indiquer son accord et se releva, partant de son côté pour régler le compte de ses nouveaux adversaires.

Le Drell activa son camouflage optique et s'approcha discrètement de ses cibles, ayant au préalable désactivé son détecteur d'énergie noire, n'en ayant plus besoin, leur objectif étant tout proche, et ne voulant pas compromettre sa présence avant d'avoir achevé les pirates qui lui faisaient face, au nombre de cinq. L'un d'entre eux était un peu en retrait, et ce fut lui que Krelek décida de tuer en premier, arrivant par derrière et lui tranchant la gorge de son sabre, tenant sa tête de sa main libre et plaquant sa victime contre lui pour l'empêcher de tomber lourdement, ce qui aurait révélé sa présence aux autres, qu'il voulait gardé dans l'ignorance de leur situation encore quelques instants supplémentaires. Il allongea le cadavre sans vie du criminel sur le sol, délicatement pour éviter tout bruit. Il s'approcha des deux prochaines cibles, assez proches l'une de l'autre, car en pleine conversation, et, d'une rapidité que seul les Drells pouvaient atteindre, il attrapa leur visage d'une main et, tirant vers les côtés, leur tourna la tête afin de leur briser la nuque. Les deux malheureux s'effondrèrent mollement au sol, attirant l'attention des deux derniers pirates, dont un reçut en pleine poitrine le sabre de Krelek, et l'autre se faisant plaquer au sol par l'assassin, qui lui brisa la trachée d'un coup de poing, avant de l'achever d'un coup d'Omni-lame. La Main du Courtier de l'Ombre se redressa et vint récupérer sa lame, qu'il rangea ; il avait tué cinq gardes en moins de trente secondes, et ce sans sonner la moindre alerte, l'efficacité d'une expérience acquise d'une vie dédiée au meurtre.

Krelek s'enfonça alors dans le corridor qui lui faisait face, avant de se retrouver bloqué par une paroi qui n'avait rien à faire là, installé de toute évidence par les bons soins d'une personne qui n'était pas l'Augure. C'était donc là la raison de la présence des pirates, qui auraient logiquement dû être dans la salle du cœur, et non-pas en train d'attendre dehors. Fort heureusement, la plaque métallique semblait contenir une porte, ouvrable seulement via un code, piratable pour le Drell grâce aux outils fournis par les bons soins dur Courtier de l'Ombre, dont disposait également Ataan, qui, s'il faisait face au même obstacle, n'aurait pas de mal à passer également. L'assassin s'appliqua donc à contourner les dispositifs de sécurité du passage, ce qui prit une petite minute, avant qu'il ne pût s'introduire dans la chambre tant convoitée, où quelqu'un se trouvait déjà. En s'avançant, Krelek remarqua des taches de sang au sol, ainsi que des impacts de balles. Huit soldats des Soleils-Bleus gisaient au sol, morts, ainsi que douze pirates, morts également. Ainsi, les ennemis avaient réussi à atteindre la forteresse contenant l'artéfact Moissonneur, mais s'étaient frotté à une résistance qui les avait maintenus hors de leur destination. Un râlement sourd se fit entendre, et, en levant les yeux, l'agent du Courtier vit une scientifique Galarienne, assise contre une boîte métallique, la main sur le ventre, dont s'échappait une trainée de sang vert. Au même moment, Ataan fit son entrée et la blessée prit la parole :

- Ne vous... approchez pas... Il est à moi...! Le cœur... il est à moi...

Et s'en fut fini d'elle, ayant lâché son dernier soupir, qui avait révélé ses intentions de s'emparer de l'artéfact pour elle, et non pas pour les Soleils Bleus, qu'elle était sensée servir. Une bonne chose qu'elle se fût frottée aux pirates, qui avaient eu raison d'elle, car le cœur de l'Augure siégeait à présent en face d'eux, comme fourni sur un plateau. L'objet en question était sphérique, d'une couleur verdâtre et éclairée de lueurs bleues, émanant de l'intérieur. D'un diamètre proche du mètre cinquante, la boule était d'une taille ridicule comparée au reste du Moissonneur et l'on peinait à croire qu'il s'agissait là du moteur de la bête, longue de deux kilomètres. Comment une chose aussi petite pouvait-elle alimenter en énergie une machine aussi grande ? Cela relevait de la science-fiction, mais Krelek ne mit pas en doute les hypothèses du Courtier de l'Ombre. Il n'avait vu aucun autre objet de la sorte dans sa traversée du labyrinthe, il s'agissait forcément du fameux cœur, ne serait-ce pour son apparence étrange et unique, sans oublier le fait que les entités synthétiques qu'étaient les Moissonneur avait été détentrice d'une technologie qui dépassait l'entendement et la compréhension des races de la Galaxie ; il n'était en un sens logique qu'ils purent être capable de forger un outil aussi puissant, avec une taille aussi ridicule. C'était également pratique, car cela rendrait son transport des plus faciles, le Drell n'allait donc pas s'en plaindre.

- Comment est-ce qu'on déplace ce truc ? demanda Krelek, après avoir admiré l'artéfact quelques instant.

Ataan indiqua du menton la caisse contre laquelle gisait la Galarienne, qui avait apparemment été conçue pour transporter le cœur. Le duo s'en empara donc, écartant le cadavre encore chaud, et s'appliquèrent à l'ouvrir, ce qui ne fut pas tâche aisée, mais pas impossible. Le mécanisme avait été fait pour être pratique à utiliser, il fallait simplement en comprendre la logique. La boîte une fois ouverte, les deux hommes s'évertuèrent à y placer la sphère lumineuse, chose qui se releva être un véritable défi, car flottant dans une sorte de stase antigravitationnelle et apparemment apte à capter ses dégagement d'énergie, ce qui était semblable à un champ magnétique dont on devait retirer un aimant. Mais, au bout de forces et d'efforts, ils parvinrent à leurs fins au bout de longues minutes de bataille. Le cœur une fois placé dans la caisse, qui se referma autours de lui, l'armure et l'assassin la soulevèrent pour constater son étrange légèreté, qui ne fut qu'un élément de plus les intriguant à propos de l'artéfact. Vint le moment de la fuite, vint le moment que le Drell choisit pour activer le détonateur des bombes qu'il avait placée dans le laboratoire. En effet, pour s'enfuir, il fallait que toute l'attention soit dirigée ailleurs, y compris celle des pirates. Quoi de mieux qu'un feu d'artifice au milieu de l'espace, surgit de nulle part ? Ayant ajouté une minuterie au dispositif, un certain temps s'écoulerait avant que Reaperswatch n'explose, juste assez pour que les deux agents puissent trouver une navette et s'éclipser sous le nez de tous. Ledit véhicule était d'ailleurs certainement à proximité, au vu de la présence des pirates, en nombre. Il avait été fait mention d'une brèche, ce qui impliquait un accès direct au vide cosmique, dont s'échappait forcément le peu de chaleur contenue dans la carcasse de l'Augure.

- Il faut suivre le froid, Ataan, lança Krelek à son partenaire. Ces pirates sont entrés par un trou, donc un endroit s'approchant du zéro absolu ! Plus on s'en rapproche, plus on sera près de la brèche ! Je te laisse prendre la tête, il faut faire vite.









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Indépendant / Black Horse Foods
Rang : Mercenaire / PDG
Voir le profil de l'utilisateur


Administrateur
Messages : 486
Crédits : Gifs : gmacht-rpc

MessageSujet: Re: [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж   Mar 16 Déc 2014, 02:07







    2199 ■ Observatoire du Cimetière


    Krelek ayant suivi son ordre à une vitesse surprenante, Ataan ne s'était pas fait plus prier et était parti de son côté. Comme son collègue drell, il ignorait ce que tant de pirates faisaient dans le coin. A l'origine, avant qu'il ne quitte les forces des Soleils Bleus, les divers rapports qu'il avait eu l'occasion de lire n'indiquaient pas la présence de forces hostiles dans les parages. En outre, l'endroit avait été choisi afin d'éviter qu'il ne soit trouvé par hasard. Et en même temps, il fallait éviter qu'il ne soit sur une zone trop protégée ou trop dangereuse. Autrement dit, pour préserver au mieux le secret de l'emplacement, le Conseil avait préféré que ce dernier soit si insignifiant que personne ne s'y intéresserait. Depuis qu'il était parti, il ne semblait pas illogique que des pirates aient effectivement cherché et trouvé le Cimetière... Voire même sans le chercher. Aucun endroit de la Galaxie n'est entièrement caché, mise à part peut-être ce qui se trouve derrière le relais Omega 4. Sauf que dans n'importe quel cas, cela induirait une force désorganisée, voire amateur. Or, ils arrivaient à donner du fil à retordre aux gardiens des lieux. Qui plus est, leur attaque était tout aussi mesurée. Et maintenant, voilà que quelques uns de leurs soldats stationnaient près de la "pièce" qui - vraisemblablement - contenait un des objets les plus rares et précieux qui puissent être... Le cœur du plus puissant des Moissonneurs. Le cœur de l'Augure.

    Toutefois, ses yeux l'avaient trompé. De loin, il était persuadé d'avoir vu des silhouettes se mouvoir. Mais il n'en était rien. Arrivé près du couloir qu'il devait nettoyer, il avait eu le déplaisir de constater qu'il ne s'agissait que de quelques cadavres. Relativement frais. Et ce n'était même pas des pirates mais des Soleils Bleus. Logiquement, l'Armure se demanda si Krelek avait eu autant de facilité de son côté. Il pourrait d'ailleurs employer son temps nouvellement libéré à l'aider, au besoin. Mais il n'en fit rien. Déjà parce qu'il ne savait pas tellement ce qu'il y aurait de l'autre côté et ensuite car l'envie de savoir ce qu'il se passe lui était irrésistible. Un à un, il fouilla les corps et équipements des morts. Sur l'un d'eux, il trouva un datapad. Celui-ci datait de quelques heures à peine. Un rapport d'un certain Lieutenant Kopal, qui avertissait ses gardes de la venue imminente du Docteur Halazzi. Les défunts étaient donc de l'équipe postée là. Les autres corps n'ayant rien donné, l'agent fit demi-tour, vers le Cœur de la carcasse. Lorsque que, quelques mètres plus loin, il constata la présence d'un objet non-identifié près de l'un de ses pieds. Il s'agissait, à priori, d'un datapad. Une trouvaille opportune, n'est-ce pas ? Ne se posant pas trop de questions, il l'attrapa et le consulta. De nouveau un rapport du fameux Kopal, plus récent. Contrairement à l'autre, il était question d'un avertissement vis-à-vis des... Vagabonds. Ataan chercha au plus profond de ses souvenirs. Jamais il n'avait entendu parler d'un tel groupe. Des pirates errants ? Des âmes perdues ? Qu'est-ce qui pouvait se cacher derrière un tel nom ?

    On soupira. Il avait ce qu'il voulait, cette fois. Il jeta le datapad et se précipita devant. Il ignorait totalement ce qu'il allait y trouver, mais comme ce fut le cas quelques instants plus tôt, il ne trouva pas grand chose. Juste des cadavres ici et là, des deux camps. Et son cher compagnon drell, posté devant l'objet de leur convoitise. Ou plutôt de la convoitise du Courtier de l'Ombre. Impatient de découvrir la chose, l'humain s'approcha. Il aperçut alors une galarienne, appuyé sur une boite, gisant dans sa propre douleur. Faiblement, elle avait révélé ses desseins un peu... égoïstes. De toute évidence, elle avait rendu son dernier souffle par la même occasion. N'en ayant que faire, le casqué releva la tête et observa la sphère émeraude qui trônait là. « C'est relativement décevant » pensa t-il, directement. Mais cela n'avait pas d'importance. Et puis, il fallait voir le côté pratique de la chose : il ne faudrait pas un vaisseau extracteur pour évacuer l'artefact de la zone. D'un autre côté, ce n'était pas non plus surprenant que ce ne soit pas si... impressionnant. La preuve, ça tenait bien dans un laboratoire.

    En revanche, ça a beau être petit, ça n'avait pas voulu se laisser faire aussi aisément. Mais fort heureusement, les scientifiques avaient d'ors et déjà eu l'occasion de se pencher sur la question et avaient, par ailleurs, facilité la tâche des deux agents. Bon, ils avaient galéré, mais le cœur était en leur possession. Néanmoins, enlever l'un des fondements de l'Augure avait créé une sensation bizarre au sein de sa carcasse. Le drell ne paraissait pas influencé par ce doux changement, mais Ataan l'avait comme... senti. Cela pouvait également provenir des quelques capteurs intégrés qu'il avait avec lui. Ou alors était-il plus sensible. L'un dans l'autre, rien n'avait empêché Krelek de divulguer son astucieux plan pour qu'ils puissent s'enfuir.

    « Il faut suivre le froid, Ataan, lança Krelek à son partenaire. Ces pirates sont entrés par un trou, donc un endroit s'approchant du zéro absolu ! Plus on s'en rapproche, plus on sera près de la brèche ! Je te laisse prendre la tête, il faut faire vite. » affirmait-il. Avant d'accepter la bonne initiative de son collègue, le casqué se mit à réfléchir. « Je ne suis pas certain que ce soit la meilleure des idées. » répondit-il, soigneusement. « Déjà, le zéro absolu n'est pas une température fréquentable et ensuite... J'ai comme un mauvais pressentiment. Il vaut mieux retourner sur nos pas. »



    ***

    Durant tout le chemin inverse, Ataan avait sentit son allié grommeler dans son dos. Son idée n'était pas dénuée de sens, dans l'essentiel. Mais déjà, on pouvait largement douter que leur équipement soit conçu pour résister à ce genre de brèche donnant sur l'espace et son très peu accueillant vide intégral. Après, il est clair que ça aurait été un "zéro absolu" relatif puisque des pirates s'échappait de cette fameuse faille. On pouvait alors imaginer que l'Augure gardait avec lui une sorte de champ, maintenant des conditions plus favorables en son intérieur, peu importe les défaillances dans sa coque. Sauf que comme dans toute machine, il faut quelque chose pour alimenter un tel édifice. Il faut une énergie sans précédent. En défective, il faut un cœur. Et que se passe t-il si on en retire le cœur ? En toute légitimité, plus rien. Les Moissonneurs formaient une catégorie de machine à part, bien sûr. L'ex-Général ne voulait juste pas prendre un risque trop inutile.

    Ou tout du moins, un risque aussi grand. Car les deux compères venaient de regagner les quais, tant bien que mal. Et on pouvait dire, sans équivoque, que l'endroit n'était pas des plus fréquentables. Au contraire, c'était le lieu d'un sévère affrontement entre les forces des Vagabonds et les résistants Soleils Bleus, qui redoublaient d'efforts pour empêcher. En attente des renforts venus de Reaperswatch, qui feraient sans nul doute preuve de tellement de grabuges que leur fuite en deviendrait trop discrète. Mais avant tout, il fallait trouver un véhicule digne de ce nom. Relevant la tête au-dessus des caisses derrière lesquels ils étaient à couvert, Ataan remarqua un esthétique familier. Une corvette qu'il avait déjà vu auparavant. « Là, HX-33 ! » s'exclama t-il. « C'est notre meilleure chance, je pense. » Ensemble, le duo se redressa. « Vas-y, je te couvre. » lança t-on, alors qu'on sortait un Phalanx pour défendre l'ami. Ce dernier avait commencé à courir vers la corvette, la précieuse boite métallique contre son torse. Le bataille faisait rage à quelques mètres de là mais les balles ne fusaient pas dans leur sens. Couvrant quand même la zone du regard, l'Armure fit un pas sur le côté. La seconde suivante interrompit les actions de chacun, tandis qu'une explosion s'empara de l'ensemble des attentions. Un peu abasourdi, on tournait la tête. Et on pouvait constater que HX-33, leur "meilleure chance", venait d'être détruite. Krelek était tombé à terre, sûrement autant par réflexe que par dépit. Au loin, une voix féminine résonnait. « Ils tentent de fuir ! Ne vous laissez pas abattre ! » C'était Mira, motivant ses hommes comme jamais. Mais elle n'était pas ce qui devait retenir Ataan. Portant de nouveau le regard sur le drell, il aperçut un butarien à ses côtés. Et surtout... des ennemis. Deux vortchas, s'étant faufilé jusque là et cherchant de la chair fraiche à faire pourrir. Les mettant en joug, l'agent en abattit un avec deux balles dans le torse. Le deuxième reçut un projectile dans la tête. Accélérant le pas, il tendit la main. « Pas encore mort ? » souffla t-il. Son collègue acquiesça, simplement, et se remit sur pattes sans aucune aide. L'agent s'approcha donc du butarien et lui tendit la main dont n'avait pas voulu Krelek. « Orlok ? Vous aussi, vous êtes résistants. Mais ça tombe bien, un pilote ne serait pas de trop. »

    L'intéressé se contenta d'acquiescer aussi mais accepta l'aide du soldat. Sauf qu'ils n'eurent pas l'occasion d'échanger plus de salutations qu'une autre perturbation entra sans frapper. Un vaisseau de taille respectable venait de débarquer, sans vraiment demander la permission. La botte secrète des Vagabonds, sans nul doute. Le duo et leur nouveau timonier auraient sans doute préféré éviter un quelconque obstacle mais la corvette s'était mise entre eux et le reste des derniers véhicules disponibles. Leur prendre leur atout serait une possibilité, mais il y avait sûrement un équipage dedans. Et tout un équipage, c'était compliqué à gérer. Tout en réfléchissant à une solution, Ataan observait la scène. Il vit un butarien descendre, tel un roi, tandis que les combats s'étaient momentanément stopper. A ses côtés se promenait un molosse d'une carrure largement plus imposante que la moyenne. Celui-ci portait une lourde épée dans son dos et avait surtout une armure intégrale plus que solide. Un colosse butarien, le genre de chose que l'on aime pas forcément rencontrer dans une vie. De son côté, Krelek n'y voyait qu'une diversion de plus. C'était dans la plus grande logique qu'il proposa de s'éclipser - bien que ce serait tout sauf facile - et de déguerpir. Mais l'ancien Général avait d'autres projets. Il avait reconnu le prétentieux pirate, apparemment chef des Vagabonds. Il ne l'avait jamais vraiment rencontré mais il en avait entendu parler. Et ce n'était pas forcément l'ennemi le plus facile à battre. Pour lui, le combat était inévitable. Devant les trois alliés opportuns, l'envahisseur faisait son petit speech. Il parlait bizarrement, si bien qu'ils ne l'entendaient qu'assez peu. Le moment idéal pour s'accorder. « Krelek, amène Orlok jusqu'à l'un des vaisseaux. Je m'occupe de ce rigolo. »

    Le drell ne broncha pas. Orlok non plus. Il fallait dire qu'il devait être sous le choc. Et puisque son HX-33 venait d'exploser et que les Soleils Bleus étaient en mauvaise posture, il prenait en considération les offres qu'on lui faisait. Autrement dit : sauver sa vie et éventuellement changer de métier. Et dès qu'il furent tous d'accord, Ataan avança vers le champ de bataille improvisé. Là, il pouvait remarquer que des renforts débarquaient sur les lieux, sortant du vaisseau ennemi et passant d'une part et d'autre de leur commandant. Sans que les Soleils Bleus puissent pleinement réagir, ils commencèrent à faire feu. Mira fit une pirouette afin d'éviter les rafales, tandis que ses subordonnés essayaient de répliquer tant bien que mal. Kamak, comme il se faisait appeler, avança vers elle. Son attaque surprise, combinée à la défense maladroite de ses adversaires, portait ses fruits. Mais alors qu'il s'approchait de l'assassine, des balles fusèrent contre son armure. Ses boucliers amoindrissaient les dégâts, mais il se retourna tout de même. Dans la foulée, Ataan avait déjà dégagé deux pirates. Cependant, il n'atteindrait pas le chef de suite étant donné que son colosse était apparut devant lui, par pure magie. En représailles, il voulut porter lui un coup d'épée. Par réflexe, on l'évita et l'épée partit dans le vide, à sa droite. Le colosse déplaça alors l'épée en diagonale. De l'autre côté, on recula in extremis. Perturbé de n'avoir rien touché, l'immense butarien eut une seconde latence. Une seconde qui permit à son adversaire de lui attraper le casque. Rassemblant ses forces, il tenta brièvement de le pousser. Enragé, ce dernier réagit en l'attrapant et le projetant contre la coque du bâtiment pirate. L'Armure put alors constater que Mira combattait Kamak et tenait bon. Très vite, l'autre duel n'était plus à l'ordre du jour lorsqu'on vit l'épée arriver droit devant. Une nouvelle fois, on évita le coup de justesse. Le colosse avait mis une telle puissance dans son coup que son épée était légèrement coincée. Soit il était extrêmement fort, soit le blindage du vaisseau était à revoir. Dans tous les cas, on en profitait pour le frapper au genou. Son équipement le protégeait assez bien mais ça le faisait quand même vaciller et maintenant qu'il était à hauteur respectable, le coude de l'humain vint s'écraser contre le casque butarien. On entendit quelque chose craquer.

    Les yeux écarquillés, Ataan vit son alliée temporaire arriver à grande vitesse vers lui. Machinalement, il s'écarte et lui laissa la montagne qui lui avait presque abimé le coude... Et d'un coup, il s'était retrouvé devant le chef, en train de se relever. Mira s'occupait alors du garde de Kamak et lui de Kamak. Ils avaient échangé les ennemis. Et pour cause, cela procurait un avantage à l'Armure, en tenant compte du fait que le Vagabond devait être un poil moins solide. Toutefois, c'est lui qui avait été le plus rapide et qui avait attaqué le premier. S'armant de ses poings, il avait frappé quelques coups rapides. Certains passaient, d'autres étaient brillamment parées... Mais dans l'ensemble, l'humain subissait une série qu'il pouvait difficilement bloquer. Du coup, il ne put qu'avancer son crane. Et l'instant d'après, celui-ci se retrouva contre les quatre-yeux. Et le reste. Un coup de boule, deux coups de boule, trois coups de boule. La sentence était sans précédent pour le chef pirate et celui-ci se défendit avec la seule ressource qui lui restait : son omni-fist. Gardant le corps d'Ataan à une distance de bras, il l'activa et frappa. Son assaillant se retrouva à terre, sans comprendre ce qu'il venait de se passer. Son casque avait pris cher, au point d'être pratiquement détruit. Il s'en était bien sorti. Sauf que Kamak avait désormais le dessus et pouvait en finir avec lui. Avec complexité, on tournait la tête vers l'ennemi. Il esquissait un sourire satisfait. L'agent avait connu pire situation et il était prêt à effectuer son "baroud d'honneur". Mouvant sa main jusqu'à un de ses Phalanx... Ou au moins jusqu'à celui qui restait, il fixa Kamak. Et soudainement, l'expression de son visage sembla se figer. Puis du sang sortit de sa bouche. Il tomba en deux temps, s'écroulant au sol, assez miraculeusement. Derrière, Krelek tenait un fusil. Il venait de le sortir d'une mauvaise passe. Cerise sur la gâteau : il avait ça d'une corvette et il faisait signe à son binôme.

    Le casqué se releva dans la pire douleur du monde. Il n'avait plus besoin de son casque. Solennellement, il l'ôta. Il avait déjà affronté pire migraine, de toute manière. Dans un sens, il avait déjà affronté la mort. Et cette mission touchait à sa fin alors il pourrait s'effondrer une fois qu'il serait en sécurité. Mais bien entendu, c'était sans compter sur sa "curiosité". Captant le regard effronté de Mira, il entrevit le colosse qu'elle affrontait la mettre à terre. Même sans son épée, il faisait des dégâts. La sortie de cet enfer n'était qu'à quelques mètres... Mais... Il ne pouvait pas la laisser là, pour juste mourir. Krelek le fixerait sévèrement s'il voulait, il lui restait un peu d'honneur. Ayant refait le plein d'adrénaline, il agrippa l'arme du colosse - toujours coincée - avec ses deux mains et la tira vers lui. Il la retira, non sans peine, et se retourna vers la monstruosité butarienne, qui tabassait l'assassine. « HÉ ! » cria l'Armure, du fin fond de sa gorge. Cela interpella le berserker, qui fit marche arrière. Naturellement, en bon bourrin qu'il fut, il fonça sur sa nouvelle cible. Ataan fit un pas sur la gauche et frappa sur une jambe qui passait par là. Le colosse trébucha et lorsqu'il voulut se redresser, la lame vint s'enfoncer dans son cou, à l'horizontale. La montagne poussa un râle. Même en armure intégrale, c'est une zone qui est assez peu protégé. Mais le pire, c'est que l'épée était de nouveau bien coincée, sans compter que le butarien - encore en vie - tentait de la bouger. Afin d'être sûr de son coup, on donna un coup de pied frénétique sur le pommeau. La lame ne s'enfonça qu'un peu plus, mais suffisamment. Le colosse avait continué à se débattre pendant quelques secondes avant de perdre connaissance. Cela serait assez. Un peu épuisé, l'ex-Général ne voulait pas rester ici ad vitam eternam. Il jeta vite un coup d'œil en direction de Mira, qui avait vu ce qu'il avait fait. Et son visage, par la même occasion.

    Il était temps de partir. Sans se faire plus longuement désirer, Ataan courut vers la corvette que lui avait trouvé Orlok et Krelek. A la fin de sa course effrénée, il fit un dernier effort pour sauter dedans. En effet, c'est que la fameuse porte de sortie avait déjà démarré sans lui. Le drell était tout de même resté pour s'assurer du bon atterrissage de son allié. Une fois à bord, l'humain s'effondra. La dernière chose qu'il vit était le détonateur de la Main du Courtier, clignotant. Signe qu'il avait donné le signal et effectué ce pourquoi il avait été créé. C'en était fini. Reaperswatch n'était donc plus. Le Cimetière des Moissonneurs, cette légende presque improbable, avait été violé. Et le Cœur de l'Augure, volé.




Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: [Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж   
Revenir en haut Aller en bas
 

[Intrigue #Prologue] ж Crépuscule ж

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Voie Lactée [RP] :: Travée de l'Attique :: Nexus Hadès-