AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 J'ango Garnar - Triple menace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar

Personnage RP
Faction : Mercenaire
Rang : Clone
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 334

MessageSujet: J'ango Garnar - Triple menace    Sam 19 Juil 2014 - 19:50
Registre Galactique des espèces
☠ J'ANGO GARNAR ☠

Informations primaires

Sexe : Masculin
Race : Krogans
Âge : 6 ans ( mais adultes d'apparence )
Faction :  Talon / Berserkers / Freelancer
Poste / Grade : Mercenaires
Parenté : -
Situation maritale : Célibataires
Planète d'origine : Nevos


Histoire



2193 – Nevos

Alors qu'il complétait les entrées de rapport dans le journal qu'il se devait de remplir de manière fréquente, Newart Gidroke fut interrompu par la venue, habituelle, mais toujours aussi peut agréable de son commanditaire. Le vieux krogan était arrivé en boitillant dans la salle de contrôle sans prévenir. Il pointa directement le galarien du doigt.
« Comment cela avance, Newart ?! Vous m'avez promis de me donner des résultats dans les jours qui suivent ! » aboya t-il.
Newart déglutit un peu et regarda avec intérêt autour de lui en se demandant ce qu'il allait bien pouvoir répondre.
« Oui monsieur. Je peux vous assurer que nous sommes sur la bonne voie. Je sais que cela peut paraître long mais comprenez que votre demande est difficile et présente un risque et... »
Le krogan l'interrompit brusquement.
« Oh non, Newart. Savez vous combien de temps j'ai passé pour obtenir tout ce que vous voyez autour de vous ? Combien de temps j'ai passé pour avoir un nouveau départ ? Combien j'ai dépensé au total ? Combien j'ai perdu ? »
Le galarien semblait être visiblement de plus en plus mal à l'aise.
« Je conçois que vous teniez a cœur ce projet, monsieur. Mais vous devez comprendre que malgré mes compétences, il m'est difficile de réaliser ce travail. »
« Mais vous y arriverez, Newart. Parce que je vous retiens ici pour le faire. On ne dirait pas comme ça mais j'ai trop investit dans cette affaire pour tout perdre maintenant ! »
Le krogan toussa bruyamment et reprit ses parole.
« Dire qu'ils se moquaient de moi... J'ai trop accumulé pour m'arrêter ici, Newart. Et les autres, bah, ils me regardent bien. Ils sont comme des vautours. Il fallait que je m'éloigne d'eux ou que je me débarrasse de ceux qui étaient gênants. Ils n'attendaient que ma mort pour prendre ce que j'avais déjà. *Il toussa fortement* Mais ces charognards n'auront pas la peau de ce vieux Jodrak Chelod ! »
Le galarien l'aide a se redresser alors que le krogan était reprit d'une toux.
« Oui monsieur, je comprends bien. »
« Je n'ai plus beaucoup de temps devant moi, Newart. Mais je ne suis pas encore prêt a mourir. Qu'avez vous a dire contre cela ? En quoi avez vous déjà passé des épreuves difficiles ? Votre existence nie la mienne, Newart ! »
« Calmez vous, s'il vous plaît. »
« Alors réussissez le projet, Newart ! Emmenez moi voir l'évolution des spécimens ! »
Newart et Jodrak descendirent les marches de la salle de contrôle et se frayèrent un chemin dans les couloirs du complexe. Bien cachée a fleur de falaise sous les végétations et les rocs, la cachette de Jodrak, où il retenait l'espèce de tête généticienne qu'était Newart, n'avait pour l'instant pas encore été trouvée. Et c'était une bonne chose.
  « Il faut que tout soit terminé avant qu'ils ne retrouvent ma trace. »
« J'irais aussi vite que je le peux. »
Ils entrèrent dans le sous-niveau et passèrent a travers une large porte qui menait vers le centre plus spécifique où étaient réalisés les travaux de Jodrak. Il s'agissait d'une large pièce séparée en deux partie. Dans la première se trouvait tout un ensemble d’instruments informatiques et médicaux, la second abritait environs une demi-douzaine de tubes métalliques verticaux alignés les uns a coté des autres.
Le galarien se dirigea vers la console de commande qui faisait face a la partie allouées aux tubes et commença a engager la procédure de lever des boucliers.
« Comme promis, nous en avons sept. Tous basés sur votre ADN. Les tests n'ont pas encore été effectué hors de la cuve. Ils sont en bonne santé pour l'instant, mais je ne garantis pas qu'ils en soi de même dehors. J'ai besoin de temps pour tester. »
La coque métallique qui protégeait les tubes se levèrent, révélant les silhouettes inanimées internes de krogans. Ils étaient tous identiques et semblaient inconscients. Comme un moucheron attiré par une lumière, Jodrak ouvrit de grands yeux et approcha de ces tubes. Il passa sa main sur la vitre de l'un et afficha un sourire satisfait.
« Oui... Ils sont parfaits ! »
« L'implantation de la mémoire est a faire. Néanmoins, vous voilà rassuré sur l'avenir. Si cela marche, vous y figurerez. »
« Newart. J'en veux plus. »
Le galarien eut l'air décontenancé.
« Pardon ? »
« Il m'en faut d'autres. »
« Je regrette mais ça dépasse l'entendement ! C'est déjà un miracle que... »

La structure entière sembla ébranlée et un bruit sourd retentit alors que la terre se mit a trembler. Jodrak agita les bras pour garder l'équilibre mais Newart finit au sol. En se relevant, il lança un regard affolé au krogan.
« Qu'est ce qui s'est passé ? »
« Oh non. Vite, allons en salle de contrôle. »
Ils grimpèrent en direction de ladite pièce et se ruèrent sur les écrans de contrôle du système de surveillance. L'entrée de la cachette avait été simplement enfoncée au moyen d'explosif. Et maintenant, des silhouettes entraient en nombre a l'intérieur. Newart les reconnus bien vite.
« Des soleils bleus ? Que font t-ils ici ? »
Jodrak grinça des dents.
« Pas possible... Pas maintenant ! Il faut les empêcher de trouver les cuves ! »
« Que font ces mercenaires ici ? »
« Je crois que mes petits contacts n'ont pas aimés que j'emprunte autant sans rendre quoique ce soit. »
Newart ouvrit de gros yeux.
« Vous dites que tout les fonds qui m'ont permit d'arriver a ce que vous m'avez demandé de créer en bas viennent d'emprunteurs auxquels vous n'avez rien remboursés ? »
« Pourquoi crois tu que je me cache, abruti de galarien ?! J'ai aussi dû faire un tour sur quelques trafics, oui. Mais je ne pensais pas qu'ils me trouveraient si tôt. »
Jodrak boita vers le coté et se dirigea un casier qui se trouvait là. Il en tira un fusil a pompe GRAAL pleinement chargé et se dirigea vers la case d'escalier.
« Newart. Il faut qu'on sorte les sujets d'ici. Prenez les et rejoignez le vaisseau dans le hangar. Ils doivent survivre ! Les soleils bleus vous tueront si ils vous voient ! Il y a un flingue dans le casier, prenez le. »

Newart sembla troublé
« Mais et vous ? »
« Je vais les retenir. »

Jodrak descendit en titubant les escaliers pour aller rejoindre le boyau principal, laissant Newart livré a lui même. Le galarien connut un instant de panique et ne sut comment réagir durant quelques secondes. Puis, il se dépêcha de descendre. Déplacer les caissons fut laborieux. Ils devaient être tirés jusqu'au hangar donnant sur la falaise qui contenait l'unique navette de la cachette. Après quelques minutes, Newart reçut un appel sur son terminal.
« Monsieur Jodrak ? Où êtes vous  ? »
« Dans le couloir. As tu chargé les sujets ? »
« J'en ai trois dans la soute. »
« Dépêche toi d'embarquer les autres ! Je recule a chaque seconde ! »
Newart s'empressa de descendre de la navette pour retourner dans la pièce initiale, mais, en plein chemin, il tomba a proximité de la lutte qui opposait Jodrak aux mercenaires entrants. Jodrak tirait de manière très aléatoire. Les traces qui subsistait au niveau de son torse laissait supposer qu'il avait été touché a plusieurs reprises. Il afficha un regard exorbité et avait les dents serrées. Au bout d'un moment son arme cessa de cracher les pics après qu'il ait abattu l'un de ses agresseurs. Jodrak baissa les yeux sur son fusil et releva la tête vers ses opposants.
« Je ne vais pas mourir ici... » commença t-il.
Cela n'empêcha pas le soleil bleu qui avait levé son arme vers lui de lui tirer en pleine face, lui désintégrant instantanément l'arrière du crâne. Le krogan chuta lourdement en arrière, inerte. Newart s'approc détala comme un lapin vers son terrier en se repliant, conscient qu'il ne pourrait pas accéder au labo, tout comme il savait qu'il n'y avait maintenant plus Jodrak pour le retenir ici.
Il embarqua aussi vite que possible dans la corvette et mit aussitôt les voiles, s'échappant alors que les mercenaires investissaient le hangar et le reste de la cachette, détruisant tout ce qu'ils voyaient sur leur chemin. Newart tapa son omnitech et enclencha immédiatement la désactivation des systèmes de survie des cuves afin de mettre fin a l'once de vie qui résidait dans les sujets restés.

« Calme toi... tu vas trouver une solution... tu trouve toujours une solution ! »
Il tourna un œil vers les caissons. Devait-il les abandonner dans le vide spatial ? Les remettre aux autorités ? Le galarien lui même risquait d'avoir des ennuis si il réapparaissait avec. Il devait s'en débarrasser. Peut-être qu'il pouvait en tirer quelque chose qui lui permettrait de prendre un nouveau départ... Newart inspecta les instruments médicaux du vaisseau équipé avec un minimum de matériel scientifique et retroussa ses manches. Très bien, il devait d'abord s'assurer qu'une personnalité et un passé soit donné a ces derniers...

2199 – Oméga

« Est-il prêt ? Votre offre m'intrigue.»
« Oui. Comme promis. J'ai intégré une mémoire spéciale pour lui. Je pense que vous en aurez un bon usage. Réveillez le quand vous voulez. Il pensera qu'il est l'un des votres depuis longtemps. »
« Je puis réellement bénéficier de l'assurance d'un bon résultat ? »
« Il est en excellente santé et dispose d'un organisme légèrement amélioré. Il ne tombera pas ou rarement malade et il sera toujours au top de sa forme. »
« Très bien. Vendu. »

--

Les deux Vortchas volèrent hors de l'entrée, dans le hall principal et atterrirent sur le postérieur avant de se regarder mutuellement puis de regarder le vigile.
« Et si je vous revois dans le coin, mon pied emménage dans vos culs ! Tirez vous de là ! » beugla t-il.
Les vortchas déguerpirent et le krogan rentra dans le club afin de fendre la foule, passer entre quelques tables pour aller rejoindre son poste de vue dans les étages supérieurs, il s'arrêta cependant a l'un des salons disposés dans les coins de pièce pour aller aborder ce qui semblait être une asari en compagnie de deux humains et d'un turien. Le krogan leva le pouce.
« C'est bon, ils viendront plus vous embêter. Je me suis occupé de leur montrer la sortie. » expliqua t-il.
L'asari hoche la tête et sourit.
« Merci. Je vois que le Talon envoie toujours ses molosses pour aider la population du coin et rendre agréable la visite des lieux aux gens comme nous. » lança t-elle.
Difficile de dire ou commençait et s'arrêtait le sarcasme.
« Nan. Moi je suis posté ici ce soir pour assommer les gêneurs a coup de tabouret ou pour foutre dehors ceux qui ennuient les clients. »
« Intéressant. Je vous offre un verre ? » lança t-elle.
Le krogan haussa les épaules avant de tirer la chaise et de s'asseoir.
« Rapidement alors. Je suis censé surveiller la salle. On va dire que je prends ma pause. »
L'asari hocha la tête.
« Qui es-tu ? »

Le krogan haussa les épaules.
« J'ango. J'ango Garnar. Je suis né sur Tuchanka et j'ai récemment rejoins le Talon, ils cherchaient quelques employés. »

2199 – Pragia

« Tss ! Tu as du culot pour me faire un marché pareil ! »
« Calmez vous. Je peux vous garantir qu'il sera efficace. Quand il sortira du caisson, il s'imaginera qu'il est dans votre organisation depuis un moment et sera tout prêt pour les tâches que vous lui donnerez. »
« Il a intérêt a être utile. »
« Il dispose d'un organisme plus résistant et efficace, monsieur. Je peux vous garantir qu'il vous l'aimerez après quelques démonstrations. »
« Si tu es en train de me rouler... »

--

On était en train de déplacer les corps carbonisés des quelques parias du coin quand le chef d'escouade, avec sa lourde armure, approcha de ses hommes et les regarda jeter les cadavres par dessus la falaise.
« Bon travail, les gars. Ce fut plus facile que je ne le pensais ! Ah ! On a une prime qui nous attends ! »
Les autres répondirent par un grognement approbateur alors que certains Vorchas vociférèrent. Le chef d'escouade krogan tourna la tête vers l'un de ses congénères qui était vraisemblablement occupé a ce qui devait être une caisse de munitions vers les autres affaires a emporter. Il l'interpella.
« Pas mal, le bleu. Tu ne t'es pas fais descendre au bout de ta troisième sortie. Tu commence a voir des choses, on dirait. »
Il hocha la tête.
« Ouais. Sans doute. »
« C'est quoi ton p'tit nom, mon chou ? »
« J'ango. J'ango Garnar. »



2199 – Astéria

« Je ne sais pas... Un peu d'aide serait la bienvenue mais est-ce que cela vaut le coup ? »
« Il vous aidera dans toute les tâches que vous lui demandez et je suis sûr qu'il empêchera les voleurs de vous chercher des problèmes. Je sais que nous sommes sur une petite colonie, mais après tout, après l'attaque des Geths, n'avez vous pas besoin d'un peu de sécurité ? »
« C'est vrai que les gens s'en souviennent encore. Il peut-être intéressant de l'avoir avec nous... »
« Détendez vous ! Il sera autonome mais suivra vos directives en pensant qu'il travaille sur la colonie depuis un moment. »



Hawat Jefferson leva le nez de son moteur crasseux et regarda l'heure. Bigre, presque la pause-déjeuner. Il se dépêcha de poser ses affaires et quitta son hangar pour déambuler dans les rues du bloc habitable de cette portion de la colonie. Il vit au loin la silhouette en armure qui patrouillait le long des rues du krogan.
« Hé ! J'ango ! Vient par ici ! »
Ce dernier approcha et haussa la tête.
« Un problème, Hawat ? »
« Ouais. Tu pourrais me filer un coup de main ? Faut que je livre les pièces de rechanges a Mr.Doram avant midi et c'est dans dix minutes. Il habite a quelques pas d'ici. J'aurais besoin d'aide pour trimballer la caisse. »
J'ango hocha la tête.
« D'accord mais vite. On me paye pour monter la garde. Pas pour faire du service a la personne. »
« Merci, viens, elle est par là. »



Apparence



<<- Rapport de Newart Gidroke – Sujets n°1/2/3/4/5/6/7 ->>

« Rapport de Newart Gidroke, entrée numéro 023. Nous avons finalement réussi a recréer les corps que Jodrak désirait autant. Ils lui ressemblent beaucoup étant plus jeunes, j'imagine. Le modèle sur lequel ils ont été conçu est un krogan de corpulence relativement moyenne. Sa taille avoisine les deux mètres cinquante-cinq et son poids les quatre cents kilos nu. Sa peau est de teinte jaune-blanche et ses yeux son doré. L'épiderme ou plutôt la carapace qui recouvre son corps est de couleur brunâtre et sa mâchoire semble un peu plus large que la plupart des autres spécimens. Je n'ai pas observé de déformation anormale ou de soucis physiques. Ils promettent d'être en pleine santé. Leurs organisme est volontairement plus résistant et plus en mesure de subir pour mieux se réparer. Je pense que le système cardiaque reste cependant a surveiller. J'ai remarqué que le numéro 3 a des pulsations un peu plus anarchiques que les autres, ce qui peux signifier des problèmes cardiaques a l'avenir. A surveiller. »



Caractère



Contrairement a l'apparence, le caractère des J'ango varie de l'un envers l'autre. Ils portent cependant tous pour trait commun de ne pas être conscient de leur origine et d'avoir une mémoire artificielle conçue pour leur faire penser qu'ils sont nés sur Tuchanka et y ont grandit avant d'être engagés sur les différentes organisations qu'ils fréquentent aujourd'hui. Ils sont également chacun ignorants de l'existence des autres.

Numéro 1 est un individu plutôt réservé qui préfère jouer la défensive que de s'avancer sur les terrains dangereux. Il n'est pas dans ses habitudes de prendre le devant de la scène et préfère suivre ses directives sans poser trop de questions. Il peux montrer les dents mais cela nécessitera qu'il se sente personnellement offensé. Il n'a pas de fierté ou d'égo particulier, ce qui a tendance a le rendre un peu trop cassant et terre-à-terre. Ses capacités d'adaptation sociales restent a définir.

Numéro 2 est bien plus vif et plus agressif. Membre des Berserkers, il connait sa force et n'hésite pas a s'en servir quand l'occasion vient. Sans pour autant faire dans le bellicisme, 2 peut éprouver un besoin de dominance sur ses adversaires et a tendance a réagir aux problèmes avec une manifestation irréfléchie de violence. C'est sans doute le plus difficile a côtoyer.

Numéro 3 est d'un tempérament très calme et plus docile. Il ne cherche que rarement le conflit et n'a pas pour ambition de nuire ou d'imposer une quelconque autorité. A moins d'être attaqué, il est le plus apte a avoir une insertion sociale efficace. 3 est également moins sensible a la colère que les autres mais, en parallèle, se révèle être plus naif.


Compléments

Signe(s) distinctif(s) : Tous identiques
Relations avec les autres : Variant
Des liens prédéfinis -


Hors Personnage

Célébrité sur l'avatar (seulement si besoin) : -
Comment avez-vous connu le forum ? J'y étais là avant le reboot, banane
Est-ce un double compte ? non
Des remarques ? [Je remplis ce que je veux et où je veux]









Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Alliance
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/
http://www.masseffect-reborn.fr/t150-journal-de-bord-d-adrien-annaz


En ligne
Administrateur
Messages : 7970
Crédits : Matt Bomer - Lleyton Benam

MessageSujet: Re: J'ango Garnar - Triple menace    Dim 20 Juil 2014 - 18:39
Il est Ils sont de retour !


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?


Revenir en haut Aller en bas
 

J'ango Garnar - Triple menace

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Hall du Personnage :: Présentation des Membres :: Fiches Validées-