AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Les bons comptes font les bons amis ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Les bons comptes font les bons amis ...   Dim 16 Fév 2014, 20:36
SIRTAK AKANO

Sexe : Masculin
Race : Galarien
Âge : 30 ans
Planète d'origine : Sur'Kesh
Faction : Union galarienne (allié du Protocole Gris)
Poste/grade : Chef d'entreprise, dans l'armement tech
Situation : Actif, exploitant
Parenté : Parents décédés de vieillesse, d'où la succession au poste de PDG


Histoire


Sirtak Akano naquit, en 2167 à Sur'Kesh, dans un environnement banal : naissance en portée, sous surveillance de son père. Dès le plus jeune âge, il a développé, du fait de la mémoire eidétique de l'espèce, une loyauté sans borne pour son père, ainsi que pour son entreprise. Vivant dans la richesse produite par les affaires paternelles, rien ne manquait pour cet enfant de la planète "capitale" galarienne ; cependant, il ne s'inscrivait pas dans un rejet des autres classes sociales, et prenait un certain plaisir à découvrir l'extérieur, les autres "castes" et les autres races . Etant jeune, il a été sommé de réaliser des études dans le commerce et les affaires. De par une éducation rigoureuse et intéressée, il disposa dès lors d'affinités particulières pour les domaines économique et commercial. Il intégra très vite la logique de compétitivité et de satisfaction de la demande, qui lui fut utile par la suite. En parallèle, il se familiarisa avec la haute technologie, notamment en matière d'armement et de logiciels balistiques, fers de lance de l'entreprise familiale, il développa une passion pour la recherche, pour laquelle il consacrait un temps relativement important. Il se dota par ailleurs d'une légère sensibilité artistique, plus précisément visuelle. Il se mit à apprécier les productions artistiques importés de la Terre, cette endroit qui lui était plus d'étranger. Mais qui cependant l'intriguait : comment pouvaient-ils déployer tant d'émotions sur un support ? Il garda toujours cette curiosité artistique par la suite, même après la grande guerre.

Ses talents pour le commerce, et le comportementalisme économique, stimulés par sa mémoire naturelle, l'ont amené à réussir aisément ses études. Atteignant des prouesses importantes dans sa promotion d'étude, son père le reconnut, lui et son talent. Reconnaissance qui lui dût rapidement une place de choix dans l'entreprise paternelle. La rigueur de son père empêchait un franchissement instantané des échelons, mais Sirtak ne l'aurait pas voulu. Son éducation l'a amené à une droiture d'esprit si forte que l'obtention injustifiée de garde lui paraissait telle une hérésie. En tant que cadre, il prit un poste dans la recherche et développement, en tant que chercheur dans les techniques commerciales d'innovation, à sa propre demande. Un poste qui allierait ses qualifications et sa passion. L'entreprise était relativement florissante, et armait le corps militaire galarien, qui payait de façon intéressante. Ce n'était une ascension fulgurante, car la concurrence existait et pesait encore son poids ; mais les fonds vinrent, et le prestige de l'entreprise allait à la hausse. Son nom, Enéius, raisonnait davantage dans le domaine du commerce. A ses 18 ans, son père décéda de mort parfaitement naturelle, et par testament, les rênes lui furent confiées. Ces deux événements ne le surprirent en rien : son père l'avait préparé à cela, et il a une philosophie plutôt stoïque. Rien ne le déstabilisait, et il avait une vision très posé des choses, bien que rapide par nature. Dirigeant d'entreprise, il géra les affaires normalement, sans remarquable brio. Il n'arrivai pas à sortir son épingle du jeu, lors des deux premières années.

Mais justement, deux ans après son accession au poste, se déroulait ce qui changea bien des choses dans la galaxie, dans l'Histoire. La Guerre des Moissonneurs faisait rage, et toutes les races furent impliquées dans le conflit, dans des degrés différents. Dans ce conflit, les entreprises galariennes d'armement, apeurés par le comportement militaire de la plupart des nations, ne savait pas à qui vendre, bien que l'effort fut réclamé. La plupart de ces entreprises choisirent d'investir vers l'intérieur de l'Union galarienne, vers les différents corps officiels ou non, et peu dirigeaient leurs flux ailleurs. Une décision que ne prit pas Sirtak, face à la guerre, et au potentiel que présente les conflits. La seule décision, d'ailleurs, que son père n'aurait pas pris à sa place. Sirtak avait une opinion divergente de ce seul point de vue : les races galactiques sont une richesse, il faut l'exploiter. Il proposait des offres aux Turiens, et aux Asaris, et fit tourner à plein régime la production de son entreprise. Ses ouvriers, tout comme lui, ne dormaient presque plus (bien qu'un galarien ne dorme presque pas). Sirtak passait nuit et jour à négocier avec des émissaires, et proposer le plus possible de sa production pour l'effort de guerre. Enéius, au début, eut un mal fou à trouver les bénéfices ; mais dès lors qu'elle fut un des fournisseurs principaux de la coalition, elle revint vers un profit colossale. Et lorsque la guerre fut finie, remerciée par l'Alliance, et grassement payée lorsque les fonds furent trouvés, elle devint la première firme d'armement de l'Union Galarienne.

9 ans plus tard, il entend parler d'un mouvement activiste se disant protecteur contre une nouvelle potentielle menace galactique. Possesseur d'une fortune titanesque, du fait d'accords commerciaux nombreux, et soucieux d'être toujours du côté de la liberté, il décida d'aller vers eux, et leur proposer des financements. Il le fit par un nombre incalculable d'intermédiaires, car non seulement l'organisation est répertoriée comme illégale, mais en plus il était surveillé de près par les autorités galariennes, car il commerçait beaucoup à l'extérieur. Depuis lors, encore aujourd'hui, il est mécène de cette organisation, nommée le Protocole Gris. Il verse des fonds et fournit des armes tech, sous la couverture d'une usine de sous-traitance, dont le responsable est discrètement membre du Protocole Gris. En échange, ils lui fournissent des informations technologiques, et des rapports sur la concurrence. Ses pratiques ne le réjouissent pas spécialement, mais considère cela comme un échange de bons procédés. Qui plus est, il estime beaucoup cette organisation, qui se donne les moyens de réaliser ses idéaux, et qui défend des valeurs qu'il se veut posséder ...



Apparence


Sirtak est un galarien peu distinguable d'un autre, de loin : même taille que la moyenne, silhouette peu excentrique, et processus crâniens normaux. Il n'est pas un homme de terrain, ce qui le dispense de toute cicatrice ostensible et marquante, ou de tout handicap, remarquable ou non. Mais de plus près, les traits de son visage paraissent plus marqués, car un peu plus secs que ses congénères. Son regard, par ailleurs, est légèrement moins sombre, bien que toujours dans une nuance de gris très foncé. Cette différence d'apparence est cependant accompagnée, bien qu'il n'eût jamais trouvé (ou cherché) d'explication, d'une vue légèrement plus précise que les autres. Cette précision est marquée toutefois seulement lorsqu'il s'agit de percevoir des détails. Il se distingue légèrement d'un autre lorsque l'on prête attention à sa prestance, sur laquelle il insiste un peu. Une bonne tenue est après tout une affaire de bienséance, et Sirtak a été élevé sur ces principes. Enfin, il adopte une façon de parler, en privé comme en public, très gestuelle, où le mouvement est là comme pour expliquer les paroles, ou l'inverse ...



Caractère


Sirtak tient la plupart des traits de son caractère de son éducation paternelle, rigoureuse et construite. Toute sa structure comportementale, par exemple, est équilibrée, articulée, autour du principe de la bienséance. Le langage, la posture corporelle, la perception des rapports sociaux, ou diplomatiques, en sont la preuve. Il s'adresse à son interlocuteur en étant à la fois soigneux et humble, prenant du recul mais pas de la hauteur. Il respecte à la fois l'autre et lui-même. De plus, son père lui a inculqué l'esprit de compétition et de culte de la réussite, ce qui n'a pas manqué non plus. Sirtak est depuis lors un combattant, sachant lutter pour ses principes et ses intérêts, et visant toujours plus haut dans la réussite morale et matérielle. Mais il ne tient pas tout son caractère de l'inculcation, car il est davantage ouvert aux diverses cultures de la galaxie, et aime découvrir et élargir ses horizons, quitte à risquer certains acquis. Point de vue absolument pas partagé par son père ; mais qui ne lui a pas trop mal réussi jusque là. Sirtak est, par ailleurs, soucieux de venir au contact, négocier ouvertement avec la clientèle, et développer des accords commerciaux, "fiables" ou non ...



Complément d'informations (facultatif)


Signe(s) distinctif(s) : Aucun
Relations avec les autres : Ouvertes, mais limitées par la différence sociale, bien qu'il ne le veuille pas forcément.
Des liens prédéfinis ? Aucun



Et vous ?:
 


Dernière édition par Sirtak Akano le Sam 01 Mar 2014, 00:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Union Galarienne
Rang : Général
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 385

MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons amis ...   Mer 19 Fév 2014, 15:38
Bon succès pour le reste de la fiche.


Devant l'armée des ténèbres, une seule once de lumière suffi à ériger un mur de fer.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Le G.I.P
Rang : Opérateur Alpha
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t1636-journal-de-bord-syneos#21304


Oeil du Rêve
Messages : 879

MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons amis ...   Mer 19 Fév 2014, 16:59
Bienvenue petite salamandre organique  Redman 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Union Galarienne
Rang : Général
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 385

MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons amis ...   Jeu 27 Fév 2014, 01:28
J'espère que la fiche n'est pas abandonnée, je voulais te faire soumissionner pour la création d'armes puissantes et badass quand la situation de l'Union se sera stabilisée.


Devant l'armée des ténèbres, une seule once de lumière suffi à ériger un mur de fer.



Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons amis ...   Jeu 27 Fév 2014, 13:38
Elle ne l'est pas, je te rassure !

Comment ça ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons amis ...   Jeu 27 Fév 2014, 14:47
J'espère aussi la voir terminée, les joueurs non militaires sont hélas trop rares.
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons amis ...   Jeu 27 Fév 2014, 15:14
Ne t'en fais pas, j'y veille, maintenant qu'elle est ma priorité ! Je bute un peu sur l'apparence mais je devrai bientôt en venir à bout
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les bons comptes font les bons amis ...   
Revenir en haut Aller en bas
 

Les bons comptes font les bons amis ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Anciennes fiches-