AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Charles R. Tytss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Charles R. Tytss   Jeu 16 Jan 2014, 03:33


Registre Galactique des espèces


Charles R. / Tytss


Sexe :Homme
Race :Humain
Âge :35 ans
Planète d'origine :Intai'sei
Faction :Aucune
Poste/grade :Aucun
Situation :Fuite en général, Seul
Parenté :
Père : Gustave TYtss
Mère : Alice Marcinne
Histoire



Par Tytss
J'ai presque oublié le nom de ma planète d'origine. Aussi loin que je me souvienne on pouvait y mener une vie tranquille. Bien-sûr, il fallait faire abstraction de cette guerre, qu'ils ont appelé "Premiers contact". La peur des nouvelles choses à toujours était dur à avaler. Peut être autant pour les Humains que pour les Turiens à cette époque. Avant comme maintenant, je n'avais vraiment rien à faire de cette guerre passée, ils se sont mis sur la figure sans penser... juste sans penser. La colonie où j'ai vu le jour n'était pas souvent la cible d'assauts des Turiens. J'entendais qu'il fallait fuir, j'ai toujours cru que ces grondements de métal étaient naturels, j'allais apprendre que non, ils étaient simplement quotidiens. Les journées étaient longues. Je n'ai même pas eu le temps de savoir ce qu'était vivre en famille, très vite je suis passé d'un bras à un autre et famille en famille. Quand on nait la dedans, plus rien ne nous choque. On a jamais pu me dire si j'étais né sur la mauvaise planète ou à la mauvaise époque et, pourtant, croyez moi qu'on s'est penché sur mon cas. Les deux, je suis né au mauvais endroit et au mauvais moment, du moins si je me plaignais de ne pas avoir eu une vie normale, c'est quoi une vie normale ? Je suis en vie et je trouve ça normal.

L'Humanité était trop occupée à survivre et a essayé de briller dans la galaxie. Faire deux choses en même temps ne permet pas de les faire correctement. Pendant que les humains travaillaient fort sur une paix avec les Turiens, ils se faisaient miroiter une place à l'ambassade pour atteindre le conseil. Nous faisant passer pour des jeunes guerriers irrespectueux et aveuglé par notre propre sort. Connerie sur connerie, on ramasse toujours les pot cassés, mais il faut aussi les réparer. Les humains les plus incontrôlables, en dehors du SSC, se sont lancé dans une carrière de pirate. Voilà ce qui arrive quand on ne peut même plus compter sur sa propre race, on survie comme on peut, comme je l'ai toujours fait. Dans mon monde il faut avoir de grosses artères pour bien gérer son stress, sinon on finit par disparaitre, soit par une crise cardiaque, soit pas un choix de mort illimité. Mon préféré était de couper la chaire entre la quatrième et cinquième cote. C'est à mon goût assez efficace pour éviter le choix de la crise cardiaque.


Nous arrivons au plus long et inoubliable chapitre de ma vie. La piraterie m'a ouvert un monde aux possibilités sans limites. Ça je dois l'admettre on s'amusait bien et personne ne souhaitait s'amuser avec nous. J'avais totalement oublié d'où je venais et je ne cherchais même plus à prendre soit de mon avenir. Plus rien n'avait vraiment de l'importance à mes yeux, rien ni personne n'aurait pu me faire plier l'échine. Je me souviens, en revanche, parfaitement bien de ma vie à bord de ce vaisseau pirate. "L'Eternel". Un nom qui faisait rêver les envieux et les assoiffés d'aventure, la moitié de ces personnes sont mortes ou suicidaire. Pour vivre avec des gens qui tuent juste pour se divertir il faut savoir se montrer utile et, il faut le montrer vite. J'ai accompagné ces pirates partout, dans tout leur combat contre la pauvreté qu'ils disaient. Je les ai vus massacrer plus de pauvre gens que de kilomètre qu'on a traversé dans la galaxie. Si j'ai tué ces gens ? ... Oui, et, s'ils le méritaient ? ... peut être bien. En tout cas je sais que j'ai bien fait de ne pas seulement m'intéresser à la mécanique, pas seulement. Je ne regrette pas tout ce que j'ai fait avec eux et ce que j'ai appris d'eux, notamment ne faire confiance à personne. J'ai surement fait la plus grosse des erreurs lors de ce chapitre, je commençais à m'attacher à cette vie dans laquelle je survivais et à me faire des amis. Quand on s'attache à des personnes, mieux vos pour nous, ne pas le dire.

J'ai finalement du leur dire au revoir, bien après qu'il ai décidé de me dire au revoir eux aussi. Nous arrivons à la fin du chapitre où la vie est belle. Je parlais d'erreur, je pense que j'en ai fait plusieurs avec et sans eux. Je suis né humain et je tuais des humains ou quand l'occasion se présentait... autre chose. J'aurais du commencer plus tôt à tailler ce joli petit monde. Au final, une fois ouvert, on s'aperçoit qu'il ne manque rien à personne et qu'ils sont tousses identiques, la même peur et la même idiotie circulait dans leurs veines. Au lieu de ça, j'ai choisi d'attendre que ça me tombe sur la gueule comme si je ne le voyais pas venir. Ils ne pourront pas dire que je leurs ai laissé le temps de reculer, d'ailleurs la moitié d'en eux ne pourront plus jamais rien dire. Il leur a fallu un bouc émissaire pour purger le peine de l'attaque d'Elysium. Nous étions bien parmi les coupables de cette attaque. Mais moi, je mentirais si je disais que j'y ai participé et, pourtant, j'étais bien à leur bord à ce moment la. Me considérant comme un maillon faible plutôt que comme un homme qui avait gardé sa moral humaine, ils avaient clairement décidé de me lâcher aux autorités. Je pense pas pouvoir les blâmer de m'avoir vendu, mais je leur en veux de m'avoir menti, et surtout laissé vivre avec ça. Leur plus grosse erreur a finalement été pour eux, de ne pas s'être tout bonnement débarrassé de moi dans l'espace. À quatorze ans, on se tait et on écoute.


Inutile de vous préciser à quel point la suite de l'histoire a été sanglante. J'ai réussi à sortir de la cage dans laquelle les forces de l'ordre humaines m'avaient mises, ou plutôt, dans laquelle les pirates m'avaient lâché. Un jeu d'enfant de s'échapper d'une prison haute sécurité quand on a pris l'habitude de se salir les mains, surtout quand on sait qu'on y restera toute sa vie. Les pires assassins de la galaxie avaient déteints sur moi, mais j'avais gardé quelque chose qui était enfoui en moi, quelque chose qui me plaçait plus haut dans la loi du plus fort. Un instinct animal de bête féroce, calme et serin en traque, mais tellement tranchant en chasse. Trois ans pour m'en sortir et trois autres années pour retrouver ceux qui m'avaient donné. Six ans c'était donc écoulé depuis leur abandon, six ans durant lesquelles mon envie meurtrière ne rêvait que de s'exprimer. J'ai appris à connaitre les gens que croisais en les regardant dans les yeux, à savoir s'il leur manquait quelque chose ou s'il n'allait pas tardé à leur manquer quelque chose. De retour sur "l'Eternel" sous une nouvelle identité, le massacre m'avait plu. Eux qui m'avaient trahis parce-que je refuser de tuer gratuitement et sans raison. Ils étaient finalement obligé d'admettre que la meilleure des raison c'est la survie. Il me semble que j'avais appelé ça « Le juste retour des choses ­­ » L'équipage avait changé, mais je savais de quoi ils étaient capables et surtout coupables. J'avais pris soin de signaler ma présence par le SSC avant de remonter à bord et, en attendant l'arrivée des bons Turiens du SSC, je me suis paillé des tranches et des tranches... Jennifer, est la seule personne don je me souviens le mieux. Une humaine aux cheveux noirs. Dans son regard et sa façon de faire, aussi cruelle soit-elle, il y avait quelque chose intéressant. J'ai vu dans ses yeux, qu'elle avait tué, mais aussi, autre chose. Elle méritait autre chose que la mort. Comme la moitié des troufions que j'ai laissés en vie ce jour-là.

Au final, à l'arrivée du SSC j'ai encore une fois tout pris dans la gueule. Ils étaient un peu déstabilisés et je les comprends, pas facile de savoir dans quel camp je me trouvais quand ils me voyaient découper ces meurtriers et en même temps assommer leurs soldats soit disant entraînés. Même si je leur avais rendu un grand service, ils ont tout de même appelé ça, un crime. C'est pas mon genre de me faire remarquer, alors quand ils ont découvert que j'étais le jeune Tytss, accusé d'avoir attaqué Elysium, j'ai eu le droit à une place gratuite dans la prison la plus isolée de cet univers pourris. Parles dans le vent ne m'intéresse pas, donc je ne vois pas pourquoi j'aurais avoué ne pas être coupable d'Elysium puisque tout le monde en est persuadé. Je pensais pouvoir prendre de longues vacances après avoir fait passer le message aux pirates, seulement, le Purgatory avait autant de réputation que le Turien qui le dirigeait. Je me contrefichais bien de toute la politique et les guerres qui faisaient rage dans l'espace, Melany C. Faith, Shepard... Tout ce petit monde à qui on apportait tant d'importance, les grosses huiles. Je m'en contrefichais jusqu'à qu'un commandant décide foutre le bordel au Purgatory. En repartant il avait laissé l'anarchie et avait embarqué Jack avec lui, pour ses pouvoirs bioniques je suppose. Ça ne pouvait être que ça. Toujours utile que la sieste était terminée. J'ai volé une capsule de secours comme la plupart des survivants qui voulaient se faire la belle.


La dernière fois que j'ai croisé un mercenaire, il était venu me chercher avec son équipe de trois. Ils étaient venus chercher une prime 20 000 crédits qu'il y a sur ma tête. C'était une première autant pour moi que pour eux, ils ne devaient surement pas avoir l'habitude de se faire botter les fesses par leur gagne pain. Quoi qu'il en soit, je ne sais absolument pas pour qu'elle raison une personne réclame autant de crédit pour me ramener à la civilité. À force de refuser l'invitation, ils finirons pas trouver plus facile de ramener mon cadavre. Je me suis exilé parce que je sentais que le monde n'allait pas tarder à se brouiller. Je n'ai rien contre les extraterrestre ou les moissonneurs, tant qu'ils ne viennent pas me déranger. Je laisse l'humanité qui m'a laissé crever au moment le plus fatidique de ma vie, je ne lui demanderais donc de me laisser continuer ma vie. Un jour je vais demander des compte et ça fera mal pour tous ceux qui se mettrons devant moi.

Ça doit bien faire dix ans que le calme que la grande guerre m'a apporté vient peu à peu à tomber. J'ai presque cru qu'ils avaient perdu mes avis de recherche et qu'ils avaient fait une croix sur les,ombien déjà... 15 000. La prime à baisser, me comptant comme un produit périmé. En parlant de recherche, j'ai pris le temps de me questionner. Pourquoi n'ai pas eu le droit à une vie "normal". Je ne connais même pas mon passer... Je sais ne sais pas qui poura me donner des réponse et je ne sais même pas si je veux les entendre. Mais pour le moment, je devrais me concentrer sur cette prime que les mercenaires commencent à se rappeler. Je sais un peu prêt ou chercher. N7, Alliance, pirates, mercenaires, j'ai que l’embarra du choix. Mais la prime bordel, elle ne me laissera pas retrouver mon passer tranquillement. De quoi suis-je accusé ? Je préfère éviter de laisser des traces...*Détruit les données*




Apparence


Par le SSC

Photographie:
 
Si un jour il vous est arrivé de croiser de près ou de loin le criminel Tytss et que vous êtes encore là, c'est que vous êtes tout bonnement chanceux. Je commence donc la description pour tous ceux qui n'ont pas fait leur travail.

L'homme que nous recherchons est un humain de couleur blanche, il est né dans une colonie humaine durant son enfance pour ensuite, très jeune, se mettre à la piraterie et autre banditisme. Il mesure environ 1 m 60 et doit peser dans les 60 kilos peuvent être moins. Ses yeux sont bleus clairs, mais il ne les montre pratiquement jamais. J'entends par la qu'il porte des lunettes à vision nocturne quasiment en constance. Vous l'aurais compris, si vous vous frottez à lui sans équipement adéquat dans le noir, vous ne ferez pas long feu, sans l'ombre d'un doute. Il a une pilosité de couleur noir, mais se rase le crâne pour... Je ne sais pas pourquoi ce fou se rase le crâne. Son regard et en général sévère et interrogatif sur tout ce qu'y l'entour. C'est une personne qui ne porte aucune arme à feu ou à énergie sur lui, du moins rarement. Non, sa manière d'opérer ses victimes se traite avec des lames bien aiguisées, un avantage pour nous, enfin je crois. Ce salaud peut en intimider plus d'un comme vous, mais ne vous faites pas avoir, ce n'est qu'un homme comme vous et moi. Sa carrure aussi et son maintient droit droit et fière comme une statue il peut vous déstabiliser mais il n'en est rien. Il n'a rien appris de la formation militaire, seulement de ses nombreux séjours dans les prisons. Sa dernière était au Purgatory, il y a un peu prêt vingt ans le gars... Je suppose que vous êtes tout comme moi d'avis de remettre de dingue derrière en cellule ou mieux encore de l'abattre. Il faudrait que ce soit fait avant que d'autre s'en charge, apparemment le SSC et plusieurs groupes de mercenaires voudraient bien récupérer la prime qu'il vaut. Au travail !



Caractère


Par l'Alliance

Bilan du psychiatre :
- Premier entretient avec le détenu numéro 44155-A8. Je ne me sentais pas rassuré de me trouver dans la même pièce que lui, même avec les gardes qui nous surveillaient. Si c'était bien l'homme que l'on m'avait décrit et dont les agissements figures sur le dossier, il n'y ressemblait guère. Sa seule présence me faisait trembler et ressentir le froid qui régnait dans la petite salle. Mais revenons en au détenu.

Il me semble calme, étonnement vraiment très calme. Sa voix et ses dires ne s'accordent pas avec le contenu de son dossier. Il parle sereinement en prenant son temps sans jamais hausser le ton. Aucune fois je l'ai entendu prononcer le moindre mots grossier, mais plutôt faire de petites allusions guère flatteuses comme : "Je ne fais que passer" ou "Les gens que j'aide finissent en général par mourir"... Pas vraiment rassurant.

- Ce n'est pas la première fois que je passe voir le détenu 44155-A8. Jamais j'aurais pensé que ça arriverait avec lui mais, il me semble sympathique. Je l'ai bien étudié et je ne pense pas qu'il soit réellement capable de tout ce qu'on l'accuse, ou du moins pas la totalité. En tout cas il ne contredis personne, mais n'avoue rien pour autant. En fait, je dois dire que je me sens presque en sécurité avec lui, il ne ressemble pas aux autres prisonniers. Il a quelque chose de plus animal et en même temps plus humain. Je ne le verrais pas faire de mal à une mouche sans raison valable. Quelque fois en réécoutant nos conversations, on pourrait presque croire qu'il annonce être innocent de ce qu'on l'accuse... Pourquoi le dit-il par énigme et non directement en suppliant comme le font la plupart des prisonniers.

-J'ai l'impression de me trouver en face d'un ami qui ne faut pas embêter. Le sujet semble être quelqu'un de très intelligent qui n'aime pas dévoiler ses pensées. Il m'a plus d'une fois surpris à m'affirmer des choses sur ma vie, des choses et des détails qui sont vrai. D'un simple regard et un peu de temps, il sait quelle personne se trouve vraiment en face de lui, c'est impressionnant et perturbant. Le détenu numéro 44155-A8 à comme qui dirait un sixième sens pour prévoir et s'adapter.

Bilan d'un gardien :
-J'avais déjà entendu parlé de ce Tytss, il est arrivé aujourd'hui. Son calme et sa façon nonchalant de parler m'a perturbé, moi qui m'attendais à une bonne raison de lui rentrer dans le lard... Quoi qu'il en soit, je l'ai tout de même informé sur les habitudes de la prison, mais même là, en lui expliquant qu'il allait vivre un enfer, il n'a fait aucun commentaire, il s'est contenté de m'écouter et de me suivre les mains liées. Il regardait droit devant lui, presque comme un geth sans vie qui marchait.

- De tous les taulards que j'ai redressé, Tyts, le détenu 44155-A8, ne semble pas vouloir se plier aux règles, heureusement qu'il ne fait pas parler de lui, il n'est pas violent non plus si on oublie les deux personnes qu'il a tué, on ne sait comment. Je me souviens de ce qu'il a dit, il ne se cachait même pas de les avoir tués, les corps étaient encore à ses pieds et pourtant il n'avait aucune arme et ne fuyait pas, comme s'il n'avait rien à se reprocher. J'admets une chose, les gars qu'il a tués n'étaient pas des tendre, ça devait être eux ou lui.

- En général Tytss reste loin des autres détenus, soit parce qu'ils lui veulent du mal mais qu'il n'ose pas s'y frotter, soit parce qu'il ne se sent pas l'un des leurs. À force de le côtoyer je commence à pencher pour la deuxième option, mais je ne me fais pas d'illusion, il n'est pas ici pour rien.

- Je commence à cerner le personnage, on dirait il tente de se racheter mais il laisse croire qu'il a toujours était comme, il ne semble parler qu'aux personnes qui lui sont utile pour je ne sais quoi et, totalement délaisser les autres. Il se mêle de ses affaires et, je ne l'ai vu qu'une seule fois filer une bonne correction à un prisonnier qui martyrisait les nouveaux, par miracle il ne l'avait pas tué, on dirait bien que notre Tytss ai un sens moral finalement.



Complément d'informations (facultatif)


Signe(s) distinctif(s) : Crâne rasé, Lunette nocturne, Pas armé.
Relations avec les autres : Solitaire, Insensible et indiffèrent, Amitié ou plus à force de la côtoyer.
Des liens prédéfinis ?



Et vous ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Humains
Rang : Lieutenant
Voir le profil de l'utilisateur


Administrateur
Messages : 383

MessageSujet: Re: Charles R. Tytss   Mer 22 Jan 2014, 17:34
Bienvenue sur le forum.

Afin de trouver une première mission, si tu n'en à pas encore, tu peux poster un sujet ici ( http://www.masseffect-reborn.fr/f49-recherche-de-rp ). Ensuite, si tu n'a pas de mission prévue pour après la première, tu pourras trouver des MJ ici ( http://www.masseffect-reborn.fr/t572-demande-de-mj ) ou une mission prochainement lancée ici, si bien sûr une mission est en cours d'élaboration ( http://www.masseffect-reborn.fr/f129-missions-et-scenarios-rp ).

Le résumé des missions passées de la trame du forum est ici ( http://www.masseffect-reborn.fr/f110-chapitres-du-scenario ).

Ça, c'est pour la partie RP


Pour la partie technique, tu dois signer la charte (sans oublier de la lire bien sûr) ( http://www.masseffect-reborn.fr/t1791-charte-reglement ).

Une fois cela fait, une boutique à ton nom sera ouverte ici ( http://www.masseffect-reborn.fr/f169-boutique ). Si tu veux savoir à quoi sert la boutique et comment elle fonctionne, les informations sont ici ( http://www.masseffect-reborn.fr/t1258-la-boutique-mer ).

Voila,c'est tout ce que tu as à savoir... Pour l'instant . C'est un gros morceau à avaler, mais une fois qu'il est passé, ça va comme sur des roulettes.


Pourquoi est-ce qu'à chaque fois que quelqu'un dit "avec tout le respect que je vous dois", j'entends "ta gueule" ?



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Charles R. Tytss   Mer 22 Jan 2014, 17:50
Bienvenu parmi-nous et félicitation pour ta validation !

Sinon, petite question, comment as-tu connu le forum ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Personnage RP
Faction : Hégémonie Butarienne
Rang : Galant'ark (dirigeant suprême de l'Hégémonie Butarienne)
Voir le profil de l'utilisateur
http://www.masseffect-reborn.fr/t2572-argonar-dal-shan-le-seul-et
http://www.masseffect-reborn.fr/t3888-informations-sur-son-excellence-argonar-dal-shan


Messages : 379
Crédits : Heratius Har Shierak

MessageSujet: Re: Charles R. Tytss   Mer 22 Jan 2014, 18:58
Bienvenue de la part de l'Hégémonie Butarienne.  Héhé 

Franchement, c'est une très bonne fiche, doté d'une histoire bien écrite pour faire simple, je dirais qu'elle est agréable à lire.  Noelman 


« En les noms de paix et d'égalité, nous nous unissons en une fraternité. En le but de préserver ces idéaux de tous les maux ! allons-nous tenir notre rang, et combattre ? »
Argonar Dal'Shan, 2191, Discours d'investiture au rang de Galant'ark de l'Hégémonie Butarienne, final marquant la nouvelle inflexion idéologique gouvernementale.

Un Journal de Bord ; un Butarien ; un Dirigeant.



Une Race ; une Hégémonie ; une Destinée.:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Charles R. Tytss   Mer 22 Jan 2014, 19:13
Quintus Titus Septimus > En cherchant sur google tout bêtement ._.

Argonar Dal'Shan > merci à toi o/
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Charles R. Tytss   
Revenir en haut Aller en bas
 

Charles R. Tytss

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Anciennes fiches-