AccueilCalendrierFAQRechercherConnexionGroupesMembresS'enregistrer

Partagez | .
 

 Alectus Herassen, corsaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Alectus Herassen, corsaire   Mer 24 Oct 2012, 14:53



Registre Galactique des espèces

Alectus Herassen

Sexe : Masculin
Race : Turien
Âge : 44 ans
Planète d'origine : Palaven
Faction : Hiérarchie Turienne
Poste/grade : Corsaire
Situation : Séparé, a une fille
Parenté : Famille Herassen

Histoire


(Source de la Hiérarchie turienne)

Dernier né de la famille Herassen, célèbre famille de constructeur naval et de fabriquant d'arme de Palaven. Après ses classes, réussies avec brio, Alectus commença sa carrière militaire aux commandes d'un chasseur. Très vite, il atteignit le grade de sergent. Puis celui de lieutenant d'escadrille, avec laquelle il participa à plusieurs conflits contre des pirates et des esclavagiste à la frontière des systèmes Terminus. Il fut plusieurs fois décoré pour sa bravoure et sa témérité.
La carrière de Alectus Herassen cessa après son expulsion des forces militaire de Palaven, pour manquement au devoir et insubordination.

Suite chronologique des méfaits de l'individu : Herassen Alectus :

  • 2180 - Vol d'un Prototype de Destroyer (aucun matricule) avec plusieurs complices sur Palaven : 16 morts , 82 blessés. ;
  • 2180 - Diverses attaques de convois marchands sur 12 secteurs différents (lourds dégâts matériels et pertes financières importantes) ;
  • 2180 - Actes de vandalisme sur diverses stations de carburant dans l'espace concillien ;
  • 2181 - Dispute dans un bar d'Oméga avec l'asari Aria T'loak (40 morts) ;
  • 2181 - Actes de vandalisme sur diverses stations de carburant dans l'espace concillien ;
  • 2181 - Destruction de biens Volus, Humain et Butarien (lourdes pertes militaires et financières) ;
  • 2182 - Abordage d'une frégate d’assaut butarienne (aucun survivant) ;
  • 2182 - Actes de vandalisme sur diverses stations de carburant dans l'espace concillien ;
  • 2183 - Vol d'Ezo à la 5éme flotte asari (pas de communiqué officiel) ;
  • 2183 - Participe à plusieurs escarmouches contre les forces turiennes (vol de matériel militaire) ;
  • 2183 - Divers pillages et destruction de matériel sur plusieurs colonies turiennes (vol de matériel militaire) ;
  • 2183 - Vol de données industrielles sur Illium (relation avec le Courtier de l'Ombre suggérée) ;
  • 2184 - Diverses attaques de convois Marchands sur 9 secteurs différents (lourds dégâts matériels et pertes financières importantes) ;
  • 2184 - Suspecté du meurtre du Haut commissaire à la sécurité Hanari (affaire classée) ;
  • 2184 - Présence sur la Citadelle confirmée (interpellation échouée) ;
  • 2185 - Nombreux troubles dans les opérations de l'organisation terroriste Cerberus (piratages de méca LOKI, destruction de matériel, suppression d'agents dormants présumés) ;

  • 2185 - Collabore avec l'assassin Drell Thane Krios sur Illium ;
  • 2187 - Réapparition auprès de la flotte Terminus (Eclipse) lors de la Bataille pour la planète Terre
  • 2188 - Vol d'un transporteur d'armes lourdes appartenant à Devlon Industriel ;
  • 2188 - Diverses attaques de convois marchands sur 3 secteurs différents (lourds dégâts matériels et pertes financières importantes) ;
  • 2189 - - Aucune donnée - ;
  • 2190 - Abordage du destroyer Aube-de-Mort par le cuirassé turien TSF Invictus, lors d'une bataille contre des esclavagistes Butariens dans la Nébuleuse du Pylos 
    - aucun rapport d’emprisonnement - ;
  • 2191 - Réapparition dans les systèmes concilliens, actes de piraterie sur plusieurs appareils indépendants ;
  • 2191 - 2197 - Activités corsaires dans de nombreux systèmes sous influence turienne.



~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~


La pluie battante recouvrait le terrain d'une épaisse couche de boue. L'olokonthe se déplaçait prudemment sur ses deux puissantes pattes arrières. La lance, à la hampe brisée, était toujours planté dans son flanc, juste à la jointure de deux plaques, et un épais sang bleu s'en écoulait. L'autre morceau gisait au sol. L'animal observait son adversaire, guettait ses mouvements. Le turien n'avait que pour seule arme une épée, une banale épée. Il ne portait pas de haut et une importante commotion bleuissait tout son flanc droit.

Il respirait mal, et se sentait ralentis par la pluie. En face, l'animal le sentit aussi et chargea soudainement, mâchoire en avant. Le turien n'eut pas le temps de s'écarter et son bras gauche tout entier disparut dans la gueule béante du carnivore qui referma sa mâchoire. Seul un réflexe de survie permit au turien de lever son épée et de la planter sous la plaque sourcilière gauche de son adversaire. L'olokonthe n'eut d'abord aucune réaction, puis hurla soudainement de douleur, relâchant le bras du turien qui recula. Son membre pendait mollement le long de son flanc, recouvert de son propre sang.

Mais il n'hésita pas. Il se jeta sur l'olokonthe, agrippant d'une main la poignée de son épée pour la dégager sous son poids et roula au sol, sous le mastodonte. Avant qu'il n'ait pus réagir, le turien brandit l'épée et l'enfonça jusqu'à la garde entre deux plaques du coup, transperçant trachée et carotide. Il rampa aussi rapidement que possible dans la boue pour s'écarter de la trajectoire de la bête, qui s'effondra au sol dans un râle d'agonie. Il resta là, allongée dans le mélange d'eau et de terre, transie de froid, tout son bras gauche dépourvus de sensation alors que l'adrénaline retombait. Puis il hissa un poing vainqueur en l'air et s'évanouit.


Il se réveilla deux jours plus tard, dans un lit d'hôpital. La première chose qu'il vit fut la tête de l'olokonthe, savamment montée en trophée, puis les sourires et les vivats de sa famille et de ses plus proches amis. Ce jour-là, quelque chose se brisa dans son esprit. Quelque chose que l'on appelle l'honneur.


~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~


Il semblait songeur. Assis dans sa cabine, il contemplait d'un regard absent le cadre posé sur son bureau. Le visage de la petite turienne le contemplait dans un sourire figé, devenus froid par le poids des années. La dernière fois qu'il l'avait vus, c'était pour son anniversaire. Il avait réussit à obtenir quelques jours de permission pour revenir sur Palaven. Il se rappelait parfaitement ses cris de joie, la voir courir partout en compagnie d'autres enfants de son âge. Cela faisait plus de vingt ans. Son regard remonta un peu, se posa sur l'autre turienne, adulte, bien qu'encore jeune sur la photo, qui tenait la petite fille dans ses bras.
Sans prévenir le turien déploya son bras et envoya voler le cadre contre l'un des murs de la cabine. Il se fracassa dans un grésillement et l'image disparut. Le turien laissa doucement sa tête retomber contre l'acier froid du bureau. Sa main se posa sur un objet rond. Il releva la tête. C'était un médaillon, de couleur cuivré, frappé d'un antique sceau turien. Elle l'avait trouvé dans les affaires de sa grand-mère. On lui avait dit que c'était un porte-bonheur, alors elle lui avait donné... la dernière fois.
L'interphone de la cabine émit un crachotement.

-Capitaine, on les a rattrapé. Vous descendez ?
-J'arrive.

Il se releva dans un grognement, abandonna le médaillon sur le bureau, descendit un grand verre d'alcool turien et se dirigea vers la porte, enfonçant son arme dans son holster d'un air décidé.




Apparence


Alectus est un turien svelte et souple. Son corps athlétique laisse entendre qu'il n'est pas un simple pilote mais bien un soldat. Sportif, il veille à se maintenir en forme et bien que l'alcool à trop haute dose ne tardera sans doute plus à entamer sa santé, il reste pour l'instant en bonnes conditions. Sa peau est de couleur beige, ses plaques légèrement cendreuses, tout particulièrement sur son visage. Celui-ci est barré d'un trait noir épais qui a recouvert tous ses tatouages faciaux d'autrefois. Au milieu, deux petits yeux jaunes sont facilement discernable.
Il regorge également de blessures plus ou moins grave. Ainsi un observateur attentif pourra noter l'absence de trois dents sur sa mâchoire inférieur, une brûlure lui a dévoré il y a longtemps la cuisse gauche, laissant une cicatrice impressionnante mais peu gênante. D'autres blessures et cicatrices moins importantes ornent de nombreuses parties de son corps, parmi les plus improbables.. Celle dont il est le plus fier est une longue marque en demi-cercle, autour de son épaule gauche, ses plaques profondément déchirées. Il l'a reçus de la mâchoire d'un olokonthe, alors qu'il était encore sur Palaven.



Caractère


Alectus est violent. Bien qu'il puisse souvent sembler calme, il bouillonne en réalité intérieurement et passe la majorité de son temps à ourdir de nouvelles combines, et à réfléchir qui descendre ensuite. Son seul but semble être l'argent et le pouvoir, bien que ses dernières années l'ont pus voir refuser des contrats juteux pour d'obscures raisons. Ce qui est certain c'est qu'il n'y aucun sentiment chez cet être, pour qui même la vie de ses hommes semble être secondaire. Sans pitié, il écrase ceux qui lui font face et exige le meilleur de ceux qui le servent. L'erreur n'est ni pardonnable ni rattrapable. Traitement qu'il s'applique également à lui-même et qui l'a autrefois poussé à s'excuser auprès de tout son équipage.
Il ne respecte aucune règle ni aucune tradition. Sans honneur, aucun coup n'est trop bas pour ce turien, les pires actions ne lui arrachant qu'un haussement de sourcil, ou de ce qui en tient lieu. Sa parole n'a aucune valeur et lui faire confiance relève du suicide. Il apprécie les jeux d'argent, mais sans surprise est très mauvais perdant et ne laisse que rarement le hasard prendre place à sa table.
Orgueilleux et égocentrique, il peut se montrer mégalomane et supporte difficilement la présence d'un ego aussi assuré que le sien. Ce qui a conduit à quelques regrettables événements, à l'Au-Delà, du temps de sa précédente patronne. Fort heureusement, il n'y eu aucun dommage important.
En réalité, éternel insatisfait, il se retourne plus souvent qu'il ne l'admettra sur le passé et se laisse régulièrement aller à la mélancolie en privé. Ses regrets sont néanmoins ce qui le pousse en avant, se voilant la face dans l'espoir qu'avec suffisamment d'argent et de pouvoir il pourrait effacer ses erreurs. C'est, de plus, un alcoolique notoire.



Complément d'informations (facultatif)


Signe(s) distinctif(s) : Tatouage facial noir, yeux jaunes, ses blessures
Relations avec les autres : Tumultueuse, il a le contact facile mais un caractère difficile
Des liens prédéfinis : Corsaire et "nettoyeur" au service d'Artérius Vorasen



Et vous ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar



Invité
Invité

MessageSujet: Re: Alectus Herassen, corsaire   Jeu 25 Oct 2012, 21:47
Personnage très intéressant je dois l'admettre. J'ai pris plaisir à lire le texte, aucune anomalie notable, je n'ai donc rien à ajouté, tu es validé.

Bienvenue à toi !
Revenir en haut Aller en bas
 

Alectus Herassen, corsaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mass Effect Reborn :: Anciennes fiches-